“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco frappe fort

Mis à jour le 10/12/2017 à 05:14 Publié le 10/12/2017 à 05:14
Sergiy Gladyr a fait très mal aux Dijonnais.

Sergiy Gladyr a fait très mal aux Dijonnais. Le Bien Public

Monaco frappe fort

En Bourgogne, la Roca Team a mis une mi-temps avant de trouver son rythme pour dominer nettement une équipe de Dijon limitée et vite résignée, hier soir

Test concluant pour Monaco. Après deux succès à domicile au retour de la trêve internationale, les hommes de Zvezdan Mitrovic ont confirmé avec brio leur montée en puissance, hier sur le parquet de Dijon (71-99). Même privés de Paul Lacombe (pied) resté sur la Côte d'Azur, les Monégasques ont su élever leur niveau défensif au fil de la rencontre.

En face, la JDA a d'abord dû faire avec un Rasheed Sulaimon diminué (gêne à l'épaule ressentie à l'échauffement), puis avec les trois fautes rapides de son intérieur Ryan Pearson. Soit deux forces de frappe en moins en attaque. Malgré tout, le premier quart est bouclé à cent à l'heure sur un panier de Bigote, face à des Monégasques trop passifs sous le cercle (27-24, 10e).

D.J. Cooper fait une entrée remarquée avec deux shoots à trois points de suite, puis un nouveau panier dans la raquette après une combinaison qui mystifie les Dijonnais. Sergii Galdyr commence alors son show à longue distance. Monaco inflige un 12-0 à son adversaire juste avant la pause (44-55, 20e). Soit le meilleur moment.

Au retour des vestiaires, l'ASM alterne bien son jeu et trouve enfin Kikanovic. Après une nouvelle offrande de Cooper vers le pivot bosnien, Monaco conforte son avance. Surtout que Gladyr profite des espaces pour continuer son incroyable festival (30 points au final, dont un exceptionnel 9/10 à trois points). La Roca Team se promène jusqu'au bout. Seul leader de Pro A en attendant le résultat du Mans, elle poursuit sa marche en avant.


La suite du direct