“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Monaco fonce

Mis à jour le 23/03/2017 à 05:15 Publié le 23/03/2017 à 05:15
Zack Wright et les Monégasques 
virent en tête après ce match aller.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco fonce

Vainqueurs de Sassari, les Monégasques se rendront, mercredi, en Italie avec une avance de 11 points. Ils sont en position de force avant le match retour

Comme l'a dit coach Mitrovic, Monaco termine cette manche aller avec un sentiment bizarre. Gagner de + 11, l'ASM aurait signé avant la rencontre. Mais, après avoir compté + 22 dans le dernier quart, dans une ambiance des grands soirs, Monaco a laissé Sassari reprendre vie et espoir. Tout se jouera mercredi prochain en Sardaigne.

D'entrée, Lydeka, le géant lituanien du Dinamo, a bombé son torse de baobab, Lacey a sévi à 3 pts, mais c'est la Roca Team qui a pris le meilleur départ. Aboudou vole un ballon à Lydeka, justement, Ouattara et Wright percent la peinture. 14-7. 5 minutes à peine, et on pense déjà à la marge pour le retour ! Savanovic s'impose en bulldozzer devant Gladyr. Rapport de puissance inégal, en l'occurrence. La Roca Team défend très bien, pourtant, mais perd sa fluidité en attaque. Sassari est revenu (16-16, 10e). Davies, en costaud, répare un raté de Bost. Nouveau petit break pour l'ASM (24-15, 13e) avec Bost en double-pas. Les Roca Boys trouvent des failles dans la muraille sarde. L'immense Savanovic a aussi des doigts de fée mais Sy répond à 3 pts. Et Ouattara encore : 32-18 (16e), Gaston-Médecin explose ! 3000 tees-hirts rouge et blanc ont été distribués. Le Dinamo souffre face au pressing monégasque. Davies a le don de suivre les actions. Pasquini, le coach italien, a tombé la veste. Son équipe retrouve un peu d'oxygène. Stipcevic punit à 3 pts et serre le poing. C'est un combat magnifique (32-27). Le Dinamo a plus d'une ruse dans sa besace. Les Italiens sont parvenus à couper le rythme. Ouattara rebranche la lumière (35-27) mais Lydeka paraît indestructible, dessous. Même pas peur, Davies lui répond. Duel de géants. A la mi-temps, c'est + 9 (39-30) pour Monaco. Les déménageurs de service, Savanovic et Lydeka, sont alignés ensemble à la reprise. Ouattara, lui, est toujours aussi chaud de loin, Fofana stoppe Lawal (50-36, 25e). Bost ne trouve pas la mire.

A l'image de Bell, Sassari cherche les écrans les positions, mais les Roca Boys anticipent comme des morts de faim. Davies au buzzer (52-36, 29e). Dee Bost expulse alors sa frustration d'un T3 d'équilibriste. Puis Dee sort sa spéciale : un slalom pour servir Amara Sy, placé comme un roi (60-40, 30e). Si la table de marque s'emmêle totalement les pinceaux, Amara Sy, lui, donne son corps en défense sur Savanovic (64-42).

+ 22 Monaco, désormais, pense à gérer son pécule. Mais Wright commet sa 5e faute. Il reste 5'56 à jouer. Sergii Gladyr, touché au genou, doit rejoindre aussi le banc. Il manque Jamal Shuler, aussi, bien sûr. Privé de ses dynamiteurs en attaque, subitement, Monaco coince, à bout de rotations, le souffle difficile. Et Sassari punit : un festival d'adresse (4/4 à trois points, par Stipcevic et Lighty) qui remet tout en question. L'écart fond, inexorablement. Il restera finalement au-dessus des 10 points. Rendez-vous mercredi prochain à Sassari : dernier camp de base avant d'envisager l'ascension de l'Everest du Final Four.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.