Rubriques




Se connecter à

Monaco, et de vingt !

Vainqueurs de Châlons-Reims (81-72), notamment grâce à un super Ouattara (27 pts), les leaders monégasques ont signé leur 20e succès en saison régulière

François Paturle Publié le 19/03/2017 à 05:08, mis à jour le 19/03/2017 à 05:08
Yakuba Ouattara a posé sa main sur le match...
Yakuba Ouattara a posé sa main sur le match... Cyril Dodergny

Les esprits étaient ailleurs mais, sans l'ombre d'un doute, Monaco a dominé Châlons-en-Champagne. A trois jours du grand rendez-vous sur le Rocher - le quart de finale aller de Ligue des champions face au Dinamo Sassari mercredi à 20h30 -, l'ASM a fait le boulot face au 13e de ProA. Pour la petite histoire d'une grande saison, l'ASM garde 3 pts avance seul en tête de ProA. Et l'on voit mal la Roca Team se faire rejoindre d'ici à la fin de la phase régulière. Dans les trois jours qui viennent, donc, on va pouvoir ne parler que de ça : cette place pour un Final Four européen que les Roca Boys vont disputer au champion d'Italie 2015, les Sardes du Dinamo. Cette 23e journée face au CCRB sera vite oubliée. Hier soir, sur le parquet, ce sont les Roca Boys qui ont tourné la page un peu tôt, au point de laisser les Marnais revenir dans la partie. Après 7 minutes, l'ASM, portée par un petit festival Ouattara (10 points en 5 minutes) menait déjà 25-8 et dans le camp marnais on commençait déjà à redouter une pilule trop amère.. Mais le temps d'un temps-mort, Nikola Antic (coach Chalons) parvenait à poser un garrot. Le CCRB défendait plus dur et tricotait une zone qui avait le don de coincer des Roca Boys déconcentrés.

« On a commencé à faire des fantaisies, à tenter des choses improbables, et bien sûr Chalons est revenu », a noté coach Zvezdan Mitrovic. « Je redoutais que les joueurs aient un peu la tête ailleurs.. Même le programme du match ne parlait que de Sassari ! ». Bon, comme l'a noté Mitrovic, Monaco a alors disputé un match moyen, rehaussé par le festival Yakuba Ouattara (27 points, record de saison), mais a finalement toujours « gardé le contrôle ». Seul possible point noir de la soirée : Jamal Shuler est resté assis sur le banc toute la 2e période, une poche de glace fixée sur le mollet. « Jamal a ressenti une douleur, espérons que ce ne soit pas grave, sinon ce serait un coup dur », a expliqué Mitrovic. D'autant que Shuler, excellent contre l'AEK en huitième de finale, est un spécialiste des joutes européennes. Le mollet du shooteur Jamal va être ausculté de près.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.