“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco est bien là

Mis à jour le 03/01/2019 à 05:20 Publié le 24/12/2018 à 05:20
Lazeric Jones, alias Zeek Jones : le petit numéro 2 a fait la différence.

Lazeric Jones, alias Zeek Jones : le petit numéro 2 a fait la différence. Jean-François Ottonello

Monaco est bien là

En battant Strasbourg avec la manière, l'ASM a montré qu'il faudra encore compter avec elle

Et non, ce n'est plus la même Roca Team. Eric Buckner n'est là que depuis 10 jours, on voit déjà tout ce que l'ancien de l'ASVEL va apporter à Monaco : de la dureté, de la taille, une faculté à défendre le bifteck dessous, un vrai pivot dur au mal, en somme. Le parfait complément d'un Jarrod Jones plus ailier dans l'âme et d'un Kikanovic qui est avant tout un attaquant pur-sang... Et voilà. Hier, sans Buckner pour s'opposer à l'immense Youssoupha Fall, 100% taillé pour la NBA (20 points, 12 rebonds), on ne voit pas comme l'ASM aurait pu s'en sortir. Il manquait aussi à la Roca Team un meneur capable de faire la différence. Or, Zeek Jones, trop en retrait depuis le début de saison, a éclaté à la face de cette rencontre. L'ancien guard d'UCLA a dominé Mike Green, inscrit 14 points avant la pause, et s'est montré décisif dans le money-time, avec ce shoot de la gagne à 23 secondes du terme, alors que la SIG était revenue sur les talons (82-79). Lay-ups conclus main droite ou gauche, shoots en fin de possessions, passes distillées (notamment pour les alley-oop de Buckner), Zeek a sorti l'attirail du meneur complet dont Monaco aura besoin pour aller haut. Et comme Paul Lacombe a continué sur sa lancée (16 points, 7 passes), la Roca Team, malgré les absents, était hier aussi outillée à l'arrière que solide dessous.

« L'action du match, c'est quand Paul Lacombe fait la super passe pour Jarrod Jones qui rentre le 3 points (77-72) », a constaté Vincent Collet, le coach de la SIG.

Et voilà l'ASM totalement relancée dans la course à la Leaders Cup. Le Top 8 à la fin des matches aller reste accessible. Et le Prince Albert, venu pour la première fois au basket cette saison, a pu retrouver le sourire après le triste 0-2 du foot la veille face à Guingamp. Devant une salle pleine, la Roca Team a fait plaisir à son public. Oui, un beau cadeau.


La suite du direct