“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monaco, encore la force ?

Mis à jour le 16/02/2018 à 05:09 Publié le 16/02/2018 à 05:09
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco, encore la force ?

Double tenante du titre, la Roca Team se lance pour un fameux triplé. Mais gare aux secousses

Les cadences infernales du calendrier et les blessures ont eu raison du rideau de fer monégasque... À Disney, contrairement aux deux éditions précédentes, Monaco (sans son capitaine Amara Sy, blessé) ne se présente pas en leader (3e), ni en tant que meilleure défense de Pro A (7e, 77,5 points encaissés par match). Pour autant, cette Roca Team spectaculaire à souhait - n'est-ce pas MM. Evans, Cooper et Robinson - ne fait-elle pas partie des favoris pour se succéder à elle-même, comme le prétend coach Mitrovic, un brin bluffeur sur le coup ?

« D.J.Cooper et Ali Traoré reviennent à peine de blessure, l'équipe n'est pas au meilleur de sa forme... Mais la motivation est là. Disney est un endroit qui nous réussit bien», glisse coach Z...

Bientôt, la ProA s'appellera Jeep Elite (le nom du sponsor) et Alain Béral, le président de la LNB, envisage un championnat réduit à 12 ou 16 clubs à l'horizon 2019-20. En attendant, cette Leaders Cup (qui réunit les 8 premiers de la phase aller), qui distribue le premier trophée de la saison, se réunit pour la 6e fois de suite à Disney. Et sa formule excitante, sur 3 jours, en a fait un trophée qui fait plutôt saliver tous les prétendants même si aucune Coupe d'Europe n'est attachée à sa conquête.

Pour s'offrir une éventuelle demi-finale de gala, face à Villeurbanne ou Strasbourg, la Roca Team devra d'abord se sortir du piège de la JL Bourg, aujourd'hui en match d'ouverture (coup d'envoi dès 13h).

Gare à la JL

Douze ans que la JL n'avait pas goûté aux festivités de mi-saison. Le promu bressan (qui a déjà épinglé l'ASVEL, Monaco, Strasbourg) n'a rien de la victime désignée. Le Bourg de Vucevic (ex-coach de la Roca Team du temps de la PorB) présente la deuxième meilleure attaque du championnat (84,6 points/match), tire à 50% (2e de Pro A) et est même la deuxième meilleure équipe à trois-points (40%) . Dans la peinture, l'Américain Zach Peacock est monstrueux (n°1 au scoring et à l'évaluation en ProA) et forme avec Ndoye un duo complémentaire. Guerre des étoiles en prévision avec Kikanovic ! A l'arrière Garrett Sim devrait aussi croiser le fer avec Robinson...

Dans les rangs monégasques, Sergiy Gladyr retrouve une salle qu'il adore. MVP à Disney l'an passé il avait atomisé l'ASVEL et Gravelines à 3 pts. Problème, Gladyr, qui a fourni beaucoup d'efforts pour revenir d'une opération au genou, n'est que l'ombre de lui-même depuis 3 journées (0 sur 3 à trois points). Disney va-t-il réveiller la flamme en lui ? L'ASM espère briller encore.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.