“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco en mission

Mis à jour le 17/06/2019 à 10:15 Publié le 17/06/2019 à 10:14
Lazeric Jones et Monaco : y croire.

Lazeric Jones et Monaco : y croire. Manu Vitali/Dir Comm et F.P.

Monaco en mission

Malmenée lors de la première manche, la Roca Team va tenter de rectifier le tir pour recoller dans la série. Face à la montagne ASVEL, le défi est colossal

Comment inverser la vapeur ? A l’aune de cette 2e manche (20h45 à l’Astroballe), le défi de l’AS Monaco va chercher haut, à la mesure de la domination technique et surtout physique imprimée par l’ASVEL lors du Game 1.

Battu dans la peinture, pénalisé par les fautes (Buckner, Lacombe...), Monaco doit trouver la parade. Sous la coupe de Sasa Obradovic, les ajustements tactiques (zone ?) ne vont pas manquer. Depuis ce samedi d’ouverture, la Roca Team tente de faire bloc. Le mental sera déterminant. Le déficit d’agressivité constaté lors du Game 1 a posé question. Pour renverser l’ASVEL, Monaco a besoin du vrai Paul Lacombe. Le natif de Vénissieux (1 point samedi) passe rarement à côté deux fois de suite. Mais ce n’est pas tout. Bost, Kikanovic, Ouattara et Zeek Jones peuvent faire plus mal à l’ASVEL. Jarrod Jones ne peut se contenter des shoots à 3-pts. Le vieux guerrier Georgi Joseph, qui a appelé à « aller au charbon » ne devrait pas être loin du 5 de départ.

« On est nombreux dans le groupe à avoir souffert de la perte du titre la saison passée et on veut tout faire pour ramener le trophée cette fois-ci », souffle l’intérieur. Pour ne pas se retrouver à 0-2 et au bord du précipice avant la 3e manche, jeudi soir sur le Rocher, la Roca Team n’a plus guère le choix. Il lui faut se lâcher.

« Je connais bien Monaco. Je sais que cette équipe ne va pas présenter le même visage. Je m’attends à un match plus difficile », souffle Zvezdan Mitrovic, l’ancien mentor du Rocher, passé dans le camp ASVEL.

« Je ne serais pas étonné de revoir Gladyr sur le parquet », glisse Mitrovic. Victime du quota des 6 étrangers, samedi, le ‘’gladyator’’ ukrainien correspond à l’état d’esprit guerrier appelé par l’ASM. Mais Gladyr à la place de qui ? Zeek Jones a été excellent en quarts et en demie, Robinson a été le meilleur Monégasque lors du match 1. Pour le rebond, Jarrod Jones toise à 2,06m. Pas simple. Forcément, Obradovic n’a rien dévoilé de ses plans. « Je pense que l’on verra une meilleure équipe de Monaco », a lâché le coach serbe.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.