“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Monaco en costaud

Mis à jour le 16/05/2016 à 05:09 Publié le 16/05/2016 à 05:09
Jonathan Aka salue les fidèles supporters de Gaston-Médecin.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco en costaud

La Roca Team a dominé la JSF (93-76) et mène 1-0 dans la série. Retour demain soir à Nanterre

On s'attendait à un duel serré et indécis, à l'image des trois dernières confrontations entre les deux équipes. A l'arrivée, Monaco, devant son public, a dominé Nanterre de la tête et des épaules.

L'ASM mène 1-0 dans sa série des quarts de finale, un avantage qui ne lui offre encore pas de garantie, car il faudra finir le travail soit demain à Nanterre, soit jeudi à Monaco en cas de belle.

Mais, au niveau de la manière, la Roca Team de Zvezdan Mitrovic a produit une grosse impression, de celle des équipes parfaitement en place et profondément déterminées à aller au bout de l'aventure. Le premier de la saison régulière a été conforme à son statut, et, plus que ça, a montré sa capacité à hausser encore le niveau.

« Il y a eu plusieurs classes d'écart entre Monaco et nous ce soir (hier). On a pris une gifle, on était loin de produire l'intensité nécessaire pour inquiéter une telle équipe », a réagi le coach de la JSF, Pascal Donnadieu.

Dès l'entame, la Roca Team a pris Nanterre à la gorge (8-0). Jamal Shuler, par exemple, avait promis de disputer ces play-offs comme si sa vie en dépendait. L'arrière US s'est montré inarrêtable en première période (18 points à 7 sur 10), dégainant dans toutes les positions, et notamment sa préférée, dans le corner à trois points, façon équilibriste. A l'intérieur, Adrian Uter a entamé son chantier, démolissant en bulldozer les tentatives d'opposition. Dans le camp de la JSF, seul Mam' Jaiteh sous le cercle en attaque (15 pts avant la pause) et deux T3 successifs de Campbell permettaient de garder la tête hors de l'eau. Mitrovic, s'emportant après une erreur d'arbitrage, prenait sa technique, mais l'alerte (32-26) était de courte durée. Amara Sy, au métier, griffait deux paniers dessous. Shuler reprenait son festival et Aaron Cel débutait le sien (49-34, 20e).

Au retour des vestiaires, D.J. Cooper trouait le cercle d'un missile des 9 mètres… Nanterre, pourtant, avec Nzeulie, tentait encore un retour (58-47). Mais c'était le dernier. Aaron Cel prenait feu à trois points (17 points et 6 rebonds pour l'international polonais), L'ASM, dans un soir d'adresse (11/22 à trois points), gobait tous les ballons et fermait la porte en défense. Ouattara claquait un dunk électrique, l'écart grimpait encore (80-59, 33e), avant que les deux coaches ne décident d'ouvrir les rotations en prévision du choc retour, demain soir.

« On a gagné une bataille, mais mardi ce sera un tour autre match », a prévenu Mitrovic. « Je vais montrer à mes joueurs toutes les actions où on s'est fait marcher dessus en espérant une réaction devant notre public », a confié Donnadieu. Hier soir, Mitrovic avait finalement préféré ne pas toucher à son groupe, Kirilo Fesenko, l'ancien des Jazz (2,16m) restant en dehors du roster. La suite demain…

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.