Monaco doit passer la 3e

Gerald Robinson, incertain pour ce soir, a toujours mal au dos.

Article réservé aux abonnés
François Paturle Publié le 20/10/2018 à 05:19, mis à jour le 20/10/2018 à 05:20
Jarrod Jones et l'ASM : victoire impérative à la maison face au CCRB.
Jarrod Jones et l'ASM : victoire impérative à la maison face au CCRB. Jean-François Ottonello

Gerald Robinson, incertain pour ce soir, a toujours mal au dos. Un souci aux lombaires récalcitrant mais qui n'a pas suffi à faire boiter la Roca Team en Eurocup mardi, avec un beau succès en Allemagne (Ulm) à la clé (75-65). Il faut dire qu'avec le retour en forme de Yak Ouattara (12,7 pts, 5,7 rebonds), l'ASM ne manque pas vraiment de matos sur les lignes arrières.

Il s'agit maintenant d'enclencher la 3e (victoire) en Jeep Elite à la maison, histoire d'équilibrer un bilan pour l'instant négatif et se rapprocher d'un Top 8 dont l'ASM n'imagine pas ne pas faire partie à la fin des courses. A priori, Châlons-Reims n'a pas les moyens ni les ambitions de Villeurbanne ou de l'Etoile Rouge de Belgrade, repartis de Gaston-Médecin la victoire sous le bras. À l'intersaison, le CCRB a cependant créé une petite sensation en attirant dans ses filets l'ancien MVP de ProA, Blake Schilb (34 ans), et un ailier-fort au CV bien fourni, Devin Ebanks (28 ans). Ce dernier, ancien des Lakers (2010-13), n'a pas tardé à s'installer en tête des scoreurs de Jeep Elite (23,5 pts, 6,5 pts). Avec un beau pourcentage, de surcroit (61%). Calé en milieu de tableau, avec un match en moins, le CCRB (qui enregistre le retour de Doucouré) peut cependant souffrir dans la peinture, en l'absence de son intérieur sénégalais Badji. Un secteur où Kikanovic rayonne et où Ian Hummer reste sur un gros double-double (13 pts, 10 rebonds) à Ulm, mardi.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.