“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monaco d'un souffle

Mis à jour le 27/11/2016 à 05:02 Publié le 27/11/2016 à 05:02
La Roca Team était en mode « diesel » hier soir.

La Roca Team était en mode « diesel » hier soir. PQR/La Voix du Nordi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco d'un souffle

L'AS Monaco a dû attendre les tout derniers instants pour s'imposer dans le Chaudron du Portel hier soir (62-66). Avec cette victoire, la Roca Team confirme sa position de leader

Dans la belle ambiance porteloise, les hommes de Mitrovic savaient qu'ils devraient être vigilants face à un promu sans complexe.

Le premier quart-temps a confirmé que rien ne serait facile. Après un bon départ, les joueurs de la Principauté subissaient le premier coup de chaud portelois (7-11 et 16-11, 6e).

Heureusement, les bonnes entrées de Sy et Bryant, pour sa première copie avec le maillot de l'ASM, donnent un nouveau souffle à l'attaque monégasque qui recollait de suite (22-20, 10e).

Sy confirmait en égalisant dès le début du second acte (22-22, 11e). Mais les Stellistes ne lâchaient rien et profitaient de leur domination au rebond pour obtenir de précieuses secondes chances (8 rebonds offensifs pour le Portel à la pause) et faire la course en tête (38-33, 18e). Dorsey se permettait même le luxe de planter à 8 mètres, immédiatement imité par Bost juste avant la pause (41-39, 20e).

Avec 41 et 39 points encaissés en une mi-temps, on était loin des standards défensifs des deux équipes. C'était donc sans surprise que la rencontre se fermait en seconde période. Mais si les défenses prenaient le pas Dorsey, lui, trouvait toujours la mire. L'arrière portelois frappait deux fois pour creuser le premier gros écart (51-42, 25e). Monaco sortait alors les barbelés en défense et s'appuyait sur le duo Bost-Bryant pour passer un 10-0 qui faisait le plus grand bien (51-52, 30e)

Dans un dernier quart irrespirable, les Monégasques faisaient parler leur expérience pour conserver la tête (51-54, 56-60, 58-62). Si le Portel recollait une dernière fois (62-62, 39e), le sang-froid de Bryant et deux lancers de Gladyr scellaient le sort de la rencontre. La Roca Team s'imposait au final 62-66.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.