“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Monaco chez le champion !

Mis à jour le 24/09/2016 à 05:05 Publié le 24/09/2016 à 05:05
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco chez le champion !

La Roca Team retrouve à l'Astroballe son bourreau de la dernière demi-finale des play-off

Pas de tour de chauffe pour la Roca Team. La LNB voulait une grosse affiche pour lancer la saison, c'est donc le champion (l'ASVEL) qui reçoit à l'Astroballe (18h30) le vainqueur de la dernière Leaders Cup (Monaco). Villeurbanne-ASM , c'est aussi le remake de la dernière demi-finale des play-off remportée (3-1) par la bande à JD Jackson. Autant dire que le basket pro français présente aujourd'hui, avec un nouveau diffuseur (SFR Sport 2), la partie séduisante de sa boutique.

Un effectif canon, une grosse impression en préparation (8 sur 8), une victoire sur l'ASVEL lors de l'Appart'City Cup samedi dernier, et voilà l'étiquette de favori collée au maillot de Monaco.

« Favori ? Ce qui compte, c'est jouer notre meilleur basket, sans se mettre une pression excessive », note Zvezdan Mitrovic, le coach de la Roca Team, dont les relations avec JD Jackson sont par ailleurs teintées d'amitié. « C'est la reprise, la salle sera pleine, il y aura beaucoup d'intensité. Cela n'a rien à voir avec les matches amicaux. Le championnat débute, il y a une part d'incertitude. La clé sera sans doute de garder la tête froide dans les moments chauds », ajoute le technicien monténégrin. « L'an passé, lors de la première journée à Antibes, on avait disputé notre pire match de la saison », rappelle Mitrovic…

Dans les rangs de l'ASVEl, Casper Ware, le bourreau de l'ASM en mai dernier, n'est plus dans l'effectif, parti en Turquie. Charles Kahudi, opéré de la cheville, manque à l'appel. Son pigiste médical, Michel Morandais, est qualifié.

Mais la grosse recrue de l'ASVEL (au complet, hormis Kahudi) se nomme Adrian Uter, débauché des rangs de la Roca Team durant l'intersaison, tandis que Monaco se présente sans Caner-Medley, touché à la cuisse.

« La blessure de de Nik (Caner-Medley) nous prive d'un atout important au poste 4, or Villeurbanne utilise Adrian Uter à ce poste, et Watkins en 5. Amara (Sy) et Jordan (Aboudou) vont se relayer à l'intérieur », précise Zvezdan Mitrovic. L'ASVEL a lancé sa campagne 2016-2017 en remportant mardi face au Mans (75-71) le match des champions, revanche de la finale de la Coupe de France gagnée par le MSB. Pendant ce temps, Monaco s'imposait sur le parquet de Bourg (Pro B) en 1/16e de finale de la Coupe de France. Côté ASVEL, Bandja Sy (petit frère d'Amara), en provenance de Nancy, et Nicolas Lang sont les deux gâchettes en forme. Entre l'Appart City Cup à Nantes, le déplacement à Bourg et ce voyage à Villeurbanne, l'ASM n'a eu que peu de temps pour travailler les systèmes et intégrer son nouveau mener, Dee Bost. Mais ce dernier (ex-Portland, NBA), impressionne déjà par sa vitesse et sa verticalité. Petite en taille la saison passée, la Roca Team a ajouté une grosse dose de centimètres (Fofana, Davies). Très outillée à l'arrière (avec le retour de Ouattara), l'ASM cache bien ses points faibles. Reste à passer au révélateur de l'Astroballe, un test qui s'annonce électrique.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.