Rubriques




Se connecter à

Monaco, ça pousse !

Face à Chalon, la Roca Team vise une 11e victoire d’affilée

Publié le 20/04/2019 à 10:23, mis à jour le 20/04/2019 à 10:23
J.F. Ottonello

Tout n’est pas encore linéaire, dans les prestations monégasques, mais le (gros) potentiel de cette Roca Team et son cœur à l’ouvrage démontré sous la baguette de Sasa Obradovic font de la Roca Team le tube du printemps.

Dans ses murs, face à Chalon, l’ASM vise ce soir sa 11e victoire d’affilée. Rien de moins. « Ce chiffre, ce n’est pas important, ce qui compte, c’est de continuer à progresser », martèle Obradovic.

 

La Roca Team espère aussi affirmer sa place de dauphin de l’ASVEL, importante pour l’avantage du terrain en vue des play-offs. Des play-offs que Chalon, le club champion en 2017, sauf miracle, ne verra pas. La bande à Choulet ne tremblera pas pour le maintien non plus. « Les équipes qui jouent sans pression peuvent être dangereuses », note Sasa Obradovic. A l’aller, c’est le festival à 3-pts du petit meneur Justin Robinson dans le money-time (15,2 pts, 8,5 passes) qui avait fait chuter la Roca Team. C’était un autre Monaco, à l’époque. Chalon - meilleure attaque de Jeep Elite, avec les Pinault, Sanford, Gelabale - a été proche de l’exploit à Villeurbanne (défaite 106-104). Pour remplacer O. Camara (cheville), l’Elan a prolongé le jeune intérieur US Aaron Epps (2,08m, 23 ans) jusqu’à la fin de saison. Un grand qui aime s’écarter et fort au contre.

François Paturle

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.