“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monaco, ça cartonne !

Mis à jour le 20/12/2015 à 05:03 Publié le 20/12/2015 à 05:03
Un dunk spectaculaire pour Ouattara et une cinquième victoire pour l'ASM.
Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Monaco, ça cartonne !

La Roca Team est allée trop vite pour Chalon : avec cette 5e victoire d'affilée, l'ASM rejoint la tête de Pro A

Jusqu'où ira l'AS Monaco ? Pour l'instant, il faut surtout savourer ; ça joue vite et ça joue bien, du côté de Gaston-Médecin. Une salle de plus en plus chargée. 2300 spectateurs, au premier jour des vacances de Noël, hier soir. Combien, dimanche prochain, pour le grand choc contre l'ASVEL à 17 heures ? L'ASM ne sera peut-être pas loin de refuser du monde, un comble pour ce club marqué par une longue réputation de sièges vides. Mais il n'est pas si fréquent d'avoir sous ses yeux une équipe en tête de la Pro A (ex-aequo avec Gravelines et l'ASVEL). Car, avec cette 10e victoire, la 7e à la maison (histoire de conserver l'invincibilité au Louis-II), la Roca Team s'est invitée à la table des leaders. Une sensation, et une ascension fulgurante pour un club qui s'escrimait encore en N1M (3e division) il y a deux ans. Le vertige, en fait ce sont plutôt les adversaires qui le subissent. Hier soir, Chalon, pourtant solide routier de l'élite nationale, a éprouvé toutes les peines à exister. Fringante, percutante, et rarement à court de solutions, la Roca Team a donc rendu sa plus belle ardoise offensive de la saison (95 points). Et comme la défense rouge et blanche a contenu les gâchettes chalonnaises (sans Evtimov, blessé), le coach Zvezdan Mitrovic a pu parler « du match de la plus complet de la saison ».

Le départ, pourtant, fut favorable à Chalon (0-7). Adrian Uter dessous, Ouattara derrière la ligne des 6,75m, répondaient aussitôt. Mitrovic prenait l'option de laisser Nelson (2 fautes rapides) sur le parquet. Un choix gagnant, puisque l'ancien de Duke (2 réussites dessous) offrait le premier avantage à l'ASM (12-9).

Ouattara, un dunk de folie

Dominateur au rebond, l'ASM creusait un premier break (21-14, 9e) sur un T3 d'Aaron Cel. Davin Booker, l'intérieur chalonais, était difficile à contenir, très adroit aux lancers de surcroit. Face à son ex-club formateur, Ouattara faisait très fort. Un dunk de folie en contre-attaque, comme un avant-goût du All-Star Game. Shuler, dans le corner donnait 11 pts de mieux (35-24). La Roca Team gâchait des lancers (3 sur 8 en première période), au contraire de Chalon sur la ligne (12 sur 14) ce qui permettait à l'Elan de rester en vie à la pause. Un énorme Jamal Shuler (13 points dans le 3e quart), et la patte primée d'Aaron Cel compliquaient encore la tâche de l'Elan. L'énergie offensive de l'ASM se répandait inexorablement. Uter, non plus, ne lâchait pas sa proie à l'intérieur. Monaco signait un 14-4 et Yak Ouattara, avec ses jambes de feu, poursuivait le show. Aka et Gladyr, sur la fin, se joignaient au festival offensif. Monaco leader ? Voilà qui nous ramène 28 ans en arrière. Vivement la suite.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.