“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Monaco, c'est show !

Mis à jour le 20/02/2016 à 05:14 Publié le 20/02/2016 à 05:14
D.J. Cooper, ici face à Warren Racine, a crevé l'écran en début et en fin de match....
Je découvre la nouvelle offre abonnés

Monaco, c'est show !

Un shoot énorme de D.J. Cooper a fait tomber Nanterre. L'ASM va défier Strasbourg en demie

26-12 après onze minutes de jeu pour Monaco, parti comme une fusée à Disney. La messe semblait dite et le suspense exclut de ce quart de finale de Leaders Cup entre Monaco et la JSF Nanterre. Le tout, pour une première participation dans cette épreuve pour le nouveau pensionnaire de Pro A.

Mais c'était sans compter sur ces incroyables nanterriens. Devenue un ''gros'' de la Pro A après ses différents succès sur les scènes nationale (un titre de champion de France et une Coupe de France) et européenne (Eurochallenge), la JSF aura donné du fil à retordre au promu de la Principauté.

Le réveil des Parisiens correspondait à la disparition des radars de Cooper. Auteur de dix des vingt-deux points des siens dans le premier acte (22-12, 10e), l'ancien du PAOK Salonique était mis sous l'éteignoir par la défense de la JSF. S'en suivait alors une longue course-poursuite (34-28 à la 19e, puis 57-54 à la 30e). Jusqu'au retour inévitable sur un lancer franc de Campbell (65-66, 36e). L'atmosphère devenait alors irrespirable dans une salle ou chaque équipe semblait pouvoir s'imposer. Physiquement, le combat faisait rage.

Place à Strasbourg

Porté par son public, Nanterre faisait la course en tête (68-67, 39e) avant d'être douché sur un trois points de... D.J Cooper, ce dernier revenant sur le parquet au meilleur moment (68-70). Campbell avait alors la balle de match pour la JSF. Entre le choix de la prolongation ou d'un succès sur le fil, le meneur optait pour la seconde possibilité (T3). Le cuir tournait autour du cercle avant de sortir et offrir ainsi un succès de prestige aux Monégasques. Ce soir à 20h30, ils ne viseront rien d'autre qu'une place en finale. Pour cela, il faudra écarter Strasbourg, net vainqueur hier soir de Gravelines-Dunkerque (83-73), dans le dernier quart. L'ASM devra encore élever son niveau de jeu pour espérer voir plus loin.

Amara Sy et Mykal Riley à la lutte : chaque ballon a valu cher à Disney !
Amara Sy et Mykal Riley à la lutte : chaque ballon a valu cher à Disney ! PQR/Le Progrès
Rodrigue Beaubois, 22 pts à 100% contre Gravelines hier.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.