“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco avance...

Mis à jour le 08/10/2018 à 05:11 Publié le 08/10/2018 à 05:11
Cette fois, le vrai Yakuba Ouattara (18 points, 8 rebonds) est bien de retour.   	(Ph. Jean-François  Ottonello)

Monaco avance...

Mal partie, la Roca Team a retrouvé sa défense et son adresse (à l'image de Ouattara) pour distancer Nanterre. Collectivement, l'ASM confirme ses progrès

Ce n'était pas la partie du siècle, mais quatre jours après la victoire à Brescia (80-68), Monaco a confirmé ses progrès face à Nanterre, signant sa première victoire de la saison à la maison. Inquiétante durant le 1er QT (7 balles perdues), victime de l'adresse folle de Nanterre avant la pause (7/10 à trois points), la Roca Team (sans Robinson, touché au dos) a ensuite joliment renversé la vapeur. On se doutait que la panne d'adresse des hommes de Filipovski (bons derniers de Jeep Elite à 3 points avant cette rencontre) ne pouvait durer éternellement... Comme un symbole, c'est un 3/3 de loin signé en moins de 90 secondes par Lazeric Jones, Yakuba Ouattara et Jarrod Jones qui a brusquement remis la Roca Team en selle (30-32, 16e), après que celle-ci eut compté jusqu'à 12 points de déficit (17-29, 12e).

En fait, Yakuba Ouattara, bien affûté, était au début d'un festival qui allait conduire l'arrière international à sa meilleure prestation depuis bien longtemps (18 points, 4/6 à 3 points, 8 rebonds). Blessé quasiment toute la saison passée, empêché de jouer avec les Brooklyn Nets, Ouattara (prometteur en préparation) avait de nouveau connu un petit pépin physique en ce début de saison... Revenu sans bruit à Boulazac et à Brescia, il a donc cette fois cassé la baraque. Une excellente nouvelle pour lui comme pour l'ASM.

Si Nanterre menait encore au début du QT3 (45-43), la JSF de Pascal Donnadieu ne trouvait alors plus d'alternative à son adresse lointaine.

Monaco fermait la porte en défense, verrouillait le rebond, et faisait vivre la balle (22 passes) avec les progrès déjà entrevus en Italie. Paul Lacombe, lui, se chargeait de tout (10 points, 7 rebonds, 3 interceptions, 4 passes) et Needham perçait la cible de loin pour boucler l'affaire.

« On se trouve de mieux en mieux et défensivement on montre un autre visage. Mercredi contre l'Etoile Rouge (Eurocup), ça va être énorme », a prédit un Paul Lacombe visiblement satisfait et rassuré.


La suite du direct