“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco attendu au Palais

Mis à jour le 26/12/2017 à 05:08 Publié le 26/12/2017 à 05:08
Gerald Robinson et la Roca Team veulent asseoir leur place de leader de ProA.

Gerald Robinson et la Roca Team veulent asseoir leur place de leader de ProA. Jean-François Ottonello

Monaco attendu au Palais

À peine le temps de digérer la dinde... Pour le derby au Palais des sports de Toulon, la Roca Team se présente en leader qui survole le championnat. Le HTV rêve d'un exploit

Pour son dernier rendez-vous de l'année, Monaco voyagera pour la première fois le jour du match. Il faut dire que les ''petites'' 180 bornes séparant le Rocher de la rade toulonnaise ont laissé aux Monégasques le luxe de passer Noël à la maison, hier. En revanche, l'entraînement de veille de rencontre avait été maintenu (évidemment!) par coach Mitrovic au Louis-II, sans oublier l'incontournable séquence vidéo...

La Roca Team partira ce matin en bus à 10h pour le Var. Avant de goûter à une petite trêve bien méritée (les Américains vont pouvoir enfin rentrer au pays), l'ASM va donc tenter de terminer 2017 par une 10e victoire d'affilée. La réussite actuelle, insolente, ne peut masquer une certaine fatigue des organismes. Encore un ultime effort avant la quille ! Olivier Basset, le coach adjoint (un ancien du vaisseau HTV) a supervisé Hyères-Toulon lors de sa courte défaite à Antibes (83-79) le 22 décembre.

« L'ASM, un Everest »

« Sans les 3 défaites de pénalité (pour raisons financières, ndlr), le HTV serait une bonne équipe de milieu de tableau, rappelle Basset. Face à Antibes, j'ai été impressionné par le gros ''team spirit'' (esprit d'équipe) de cette formation; ça court beaucoup, ça prend des risques et ça joue très solidaire ». Bref, l'ASM se méfie d'un HTV dont le mini-budget n'empêche pas la capacité à prendre feu, à l'image du petit meneur américain Terry Smith, très vif sur le premier pas, de la révélation US Raymond Cowels (17,4 pts, 4,3 rebonds), du jeune ailier-fort français Vafessa Fofana ou de l'intérieur prêté par l'ASVEL Alexandre Chassang (23 ans) qui vient de battre son record de points en carrière (18 pts à 7/10) face aux Sharks.

« Monaco, pour nous, c'est comme l'Everest, souffle Manu Schmitt, le coach mulhousien du HTV et ancien beau shooteur de ProA. Si on regarde le potentiel des deux équipes, on n'a aucune chance. Leur deuxième meneur, c'est le MVP du championnat (D.J. Cooper, ndlr). Mais on va tout faire pour essayer de les contrarier, de gripper leurs rouages... En espérant que Gladyr ne fera pas 9/10 à trois points .» Pour viser l'exploit, le HTV essaiera donc de faire perdurer la magie de Noël, tout le contraire de l'ASM qui ne voudrait pas que la folie s'empare du Palais des sports. Devant les caméras, le leader espère garder jusqu'au bout la maîtrise d'une année très riche.


La suite du direct