“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monaco à l'offensive

Mis à jour le 04/11/2017 à 05:30 Publié le 04/11/2017 à 05:30
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco à l'offensive

L'ASM a fait feu de tout bois, infligeant au CCRB sa 1ère défaite à domicile

Monaco a terminé sa semaine comme il l'avait entamée mardi à Sassari en Ligue des champions. Par un succès à Reims contre le Champagne Châlons Reims Basket (96-86). Mais, ça n'a pas été aussi simple pour Amara Sy et ses partenaires qui ont été accrochés jusqu'à la mi-temps avant de faire la différence dans le troisième et contrôler sur les dix dernières minutes.

Lors de la première partie du match, les Monégasques ont effectivement été fortement perturbés par des Marnais qui ont réussi à les piéger en étant aussi agressifs qu'eux.

Gladyr au buzzer

Même s'il était relativement maladroit sur la ligne des lancers-francs (8 sur 15), le CCRB, en réussite à 3 points, jouait effectivement les yeux dans les yeux avec la Roca Team qui devait alors essentiellement son salut à sa paire US Robinson (8 points)-Evans (10 points). Elle avait même la chance de regagner le vestiaire sans retard (42-42) grâce à un énorme buzzer beater de Gladyr déclenché de son propre camp.

Le grand Kikanovic imposait sa puissance sous le panneau dans la première partie du troisième acte, ce qui permettait à l'ASM de creuser un écart supérieur à dix longueurs (59-47, 26e). Monaco a fait la différence durant cette période en inscrivant 34 points, mettant notamment énormément de vitesse dans son jeu.

« Les mots du coach ont été très importants dans le vestiaire. Ils nous ont remobilisés. On avait de meilleures intentions dans le 3e quart. On était sur les lignes de passe, on a joué dur défensivement. C'est notre identité et il n'y a pas eu de secret, c'est avec ça qu'on a fait l'écart », avouait Paul Lacombe. L'ASM a battu son record de points cette saison et colle aux basques du leader Le Mans, qui se déplace demain à Levallois.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.