“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Monaco a fait le travail

Mis à jour le 21/12/2019 à 10:13 Publié le 21/12/2019 à 10:13
Adroit à 3-pts (3/5), le capitaine Bost a guidé les siens

Adroit à 3-pts (3/5), le capitaine Bost a guidé les siens PQR/Voix du Nord

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco a fait le travail

Supérieure dans tous les domaines, la Roca Team n’a fait qu’une bouchée du Portel hier soir (60-83). Une septième victoire consécutive qui conforte la 2e place de l’ASM derrière l’ASVEL

Le suspense n’aura duré que cinq minutes sur la Côte d’Opale. Le temps pour les Portelois de bien démarrer la rencontre par Mangin et Krubally tandis que Monaco lâchait des possessions (7-2, 2e). Forcément pas du goût de coach Obradovic qui arrête le jeu et pianote sur son banc pour lancer Ouattara et Cole. Résultat, un terrible 12-0 (7-14, 8e) pour prendre les commandes et ne plus jamais les lâcher. Entre des Portelois en manque de confiance avec l’enchaînement des défaites (trois consécutives) et des Monégasques qui engrangent les succès en championnat, le différentiel est criant. Même le Chaudron, habituellement bouillant pour ce genre de rencontre, est rapidement résigné (10-18, 10e). Norris Cole aligne les réussites avec une facilité déconcertante. Dans le second acte, Monaco récite son basket. Sérieux et appliqués en défense, les coéquipiers de Bost profitent d’un jeu collectif léché pour trouver des belles positions ouvertes à longue distance et faire mouche à l’image de Bost et Ouattara. L’écart se creuse rapidement (12-26, 15e). Clairement supérieurs sur le plan athlétique, les Monégasques tiennent les duels et se régalent au rebond offensif. A la pause, la rencontre semble clairement pliée (21-44, 20e).

Sans forcer

Une impression confirmée par la reprise. Les Portelois s’agacent à l’image de Hassell sanctionné d’une faute technique tandis que les Monégasques restent sérieux et collectifs. Buckner et Yeguete sont souverains dans la peinture. L’écart continue donc de grimper grâce aux coups de patte et au talent de Norris Cole (30-61, 27e). Si, au courage à l’image de Drouault et Tabu, le Portel tente de limiter la note (44-63, 31e), Monaco, tout en se contentant de gérer et sans briller outre mesure, reste serein grâce aux tirs longue distance de Cole et Sané (47-73, 34e). La Roca Team s’impose au final 83-60.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.