“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Mobee: ça carbure à Monaco

Mis à jour le 12/01/2015 à 09:04 Publié le 12/01/2015 à 09:00
En six mois, 70 abonnés ont choisi ce mode de déplacement écolo. Un joli score.

En six mois, 70 abonnés ont choisi ce mode de déplacement écolo. Un joli score. Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Mobee: ça carbure à Monaco

Les abonnements sont en hausse et le nombre de parkings accueillant les bornes de recharge est passé de 5 à 11. Le concept d’autopartage électrique séduit de plus en plus

Les abonnements sont en hausse et le nombre de parkings accueillant les bornes de recharge est passé de 5 à 11. Le concept d’autopartage électrique séduit de plus en plus

Vous l'avez forcément croisée dans les rues. La petite Renault Twizzy, 100 % électrique, dont le concept a été lancé en juillet dernier, séduit de plus en plus utilisateurs.

En l'espace de six mois, Mobee, nom donné à ce service d'autopartage inédit, compte déjà 70 abonnés. Un joli démarrage pour ce programme qui, précision utile, n'a rien à voir avec les Autos Bleues de Nice ou de Paris.

« L'axe fort s'est porté sur la flexibilité, proche du "zéro contrainte'', explique Nicolas Buteau, gérant salarié de la société. Dans ces autres villes, le concept est en boucle fermé, c'est-à-dire que l'on est obligé de prendre le véhicule aux bornes de rechargement et de le redéposer à une zone de rechargement. »

Le gouvernement, actionnaire à 49 % avec Sodetrel (filiale électrique d'EDF, 51%), a décidé d'ajouter la possibilité de déposer le véhicule n'importe où en Principauté.

Et c'est là que Mobee gagne des points. De plus, si le véhicule est déchargé, c'est la société qui le prend en charge. À noter toutefois que le véhicule est tout de même autorisé à sortir des frontières monégasques.

Parkings et stationnement gratuits

Grâce au site internet www.mobee.com, chaque abonné peut visualiser l'ensemble des 15 véhicules de la flotte et le réserver d'un simple clic.

Le nombre de parkings où les bornes de recharge ont été installées a été largement augmenté et passe de 5 à 11. Le conducteur - il faut un permis B - devra tout de même débourser 20 euros (premier abonnement) pour une heure. « Cela fonctionne comme un forfait de téléphone. Si vous utilisez 5mn25, on décomptera 5mn25. Et si ce n'est pas utilisé, on le remet sur le mois suivant. »

Étant donné les courtes distances à Monaco et la circulation moindre en journée, le concept semble surtout idéal pour les travailleurs qui doivent se déplacer souvent dans ce créneau horaire.

« Nous avons de nombreux abonnés qui viennent travailler en train à Monaco, ou qui souhaitent laisser leur véhicule personnel dans leur parking. Mais on a aussi des clients qui aiment l'utiliser le soir, pour sortir, puisqu'il ne faut pas oublier qu'on peut embarquer un passager à l'arrière. »

Le gain de temps et d'argent est indéniable puisque les parkings et les stationnements sont entièrement gratuits. Plus besoin de chercher une place à chaque niveau, des places sont réservées.

À l'extérieur, on peut stationner partout où cela est autorisé ainsi que sur les emplacements deux-roues, de manière perpendiculaire au trottoir.

Soutenu par la fondation Prince Albert II, Mobee devrait se doter de dix nouveaux véhicules en mars prochain et, surtout, d'une application pour smartphone qui permettra de visualiser immédiatement toute la flotte.

Pour toujours plus de flexibilité.

Nicolas Buteau, gérant de Mobee, se félicite de la hausse du nombre d'abonnés et du joli démarrage de ce concept inédit.
Nicolas Buteau, gérant de Mobee, se félicite de la hausse du nombre d'abonnés et du joli démarrage de ce concept inédit. Jean-François Ottonello

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.