“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Merci Monaco !

Mis à jour le 13/04/2017 à 05:19 Publié le 13/04/2017 à 05:19
Monaco-matin, source d'infos de qualité

Merci Monaco !

C'est sans doute du jamais vu en quart de finale de Ligue des champions.

C'est sans doute du jamais vu en quart de finale de Ligue des champions. Hier, dans le bouillant Signal Iduna Park, les Monégasques ont passé leur soirée à applaudir les fans de Dortmund et inversement. Pourtant, il s'agissait d'un lendemain d'attentat. Pour rassurer les fans, l'UEFA avait ordonné l'ouverture des portes relativement tôt. Aux abords du stade, une démonstration de force de la police allemande, bien plus visible que la veille, même si un sentiment de sécurité se répandait entre les marchands de saucisses. ça chantait, buvait, dansait, profitait de l'instant. Avec des fouilles plus poussées, les fans du BvB ont mis plus de temps à rejoindre leur enceinte. Du coup, à 40 minutes du coup d'envoi, le stade était à moitié vide. 15 minutes plus tard, le mastodonte était copieusement garni. Sur la pelouse, le speaker mythique du BvB Norbert Dickel, ancien joueur du club, a chaleureusement salué les fans de l'AS Monaco d'être restés une journée de plus et d'avoir encouragé le club allemand, la veille. S'en sont suivis des échanges de chants entre les deux camps, le tout dans un esprit chaleureux. Le club allemand allant même jusqu'à délivrer un message en français au club de la Principauté dans son ensemble : « Merci Monaco ! ».

Sur le parvis du stade, des supporters de l'ASM s'étaient d'ailleurs fait floquer le maillot princier au nom de Marc Bartra, blessé la veille dans l'attentat. Plus loin, un drapeau tricolore barré du nom de famille du défenseur espagnol. L'entrée des joueurs allemands s'est faite sous une standing ovation générale. Comme si le XI de la Ruhr était attendu comme le messie. Chaque joueur portait un tee-shirt avec un message pour Bartra et Bürki, le portier suisse, s'est échauffé avec le maillot de son coéquipier. C'était beau, sincère, franc et bruyant. Comme l'accueil réservé aux joueurs monégasques, applaudis par tout le stade. Il s'est passé quelque chose, mardi, à Dortmund.

Un lien entre les deux équipes que le temps n'estompera pas. Un lien que le mythique chant d'entrée, emprunté à Anfiled, « You'll never walk alone » a définitivement scellé sous les ovations du stade au nom de Marc Bartra, l'absent du soir.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.