“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Mark Webber: Crocodile dandy

Mis à jour le 28/05/2012 à 19:58 Publié le 28/05/2012 à 07:09
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Mark Webber: Crocodile dandy

La nature est ainsi. Mal faite. Parce que ce sacré Mark Webber a tout. L'Australien à la bannière étiolée depuis le début de saison peut déjà ramener un trophée de prestige et les points de la victoire dans son bagage de retour. Il a surtout offert un aller simple pour le paradis à ses plus fidèles supporters. Supportrices surtout..

La nature est ainsi. Mal faite. Parce que ce sacré Mark Webber a tout.

L'Australien à la bannière étiolée depuis le début de saison peut déjà ramener un trophée de prestige et les points de la victoire dans son bagage de retour. Il a surtout offert un aller simple pour le paradis à ses plus fidèles supporters. Supportrices surtout..

Car le beau «Marco» a marqué les esprits dans la Principauté grâce à son physique hors du commun (1,84 m ; 74 kg). Le brun ténébreux au visage dessiné par une barbe noire a fait craquer les jeunes filles toute la semaine.

La nature est ainsi. Mal faite. Parce que ce sacré Mark Webber a tout.

L'Australien à la bannière étiolée depuis le début de saison peut déjà ramener un trophée de prestige et les points de la victoire dans son bagage de retour. Il a surtout offert un aller simple pour le paradis à ses plus fidèles supporters. Supportrices surtout..

Car le beau «Marco» a marqué les esprits dans la Principauté grâce à son physique hors du commun (1,84 m ; 74 kg). Le brun ténébreux au visage dessiné par une barbe noire a fait craquer les jeunes filles toute la semaine.

Il a même réussi à se faire trémousser une de nos consœurs sur sa chaise comme une midinette devant son idole. On est passé du « il est mignon Webber » à « Il est vraiment très beau Mark » en quatre jours chrono. Un exploit !

Et le pire c'est que les efforts n'ont pas de prise sur le pilote Red Bull. Après 78 tours d'un tracé aussi exigeant que celui de Monaco, avalés en 1h46'06''557 exactement - à une moyenne de 147.3 km - Webber est sorti de sa monoplace comme si de rien n'était. Tout juste a-t-il réajusté une mèche rebelle d'un revers de main presque dédaigneux. À faire rougir de jalousie Julia Roberts... et toutes les égéries de l'Oréal ! Pas besoin non plus du Mennen de Sébastien Loeb : l'auréole, il l'a sur la tête l'Australien, pas sous les bras.

La gueule d'ange a alors ôté sa combinaison. Et là, ses tablettes de chocolat ont transformé en pot de crème à tartiner les abdominaux des hommes du public. On ne peut pas non plus rivaliser avec son clavier de piano, qui a illuminé son visage de vainqueur hier. C'est comme ça, il faut s'y résoudre, le Kangourou australien a toutes les Dames dans la poche.

Crocodile Dandy avait tout juste passé la ligne d'arrivée qu'une de ses fans s'exclamait, la voix tout amourachée : « Il fait beaucoup plus homme que les autres pilotes ».

Il faut dire qu'heureusement Papy Michael Schumacher est revenu sur les grilles de départ, sinon Mark Webber, avec ses 35 ans - il est né le 27 août 1976 -, serait le doyen de la F1.

C'est peut-être là son seul défaut...

Parce qu'on a cherché la faille dans la cuirasse. Longtemps. En vain.

Hautain ? Pas le moins du monde. Webber a été l'un des seuls pilotes à signer des autographes jusqu'à plus soif durant la semaine monégasque. À poser jusqu'au bord de l'épuisement avec les fans.

Radin ? Encore moins. Le premier cachet qu'il a gagné sur les pistes a servi à... louer un pub pour faire la fête avec ses copains !

C'est d'ailleurs l'un d'eux, la légende vivante du rugby australien, David Campese, qui devient sa roue de secours financière alors que sa carrière est promise à une sortie de route. Essai transformé. Cette aide lui permet d'être repéré par Mercedes.

En 1999, c'est au volant d'une monoplace allemande, au Mans, que l'Aussie a failli perdre la vie. Par deux fois.

En effet, Mark Webber avait décidé de porter l'uniforme de pilote de ligne et non la combinaison réglementaire de pilote de voiture. Sa Mercedes décolle et part dans une série de loopings lors des essais puis du warm-up.

La peur de sa vie ?

Pas du tout, le steward de la Formule 1 reprend son envol en 2010. À bord de sa Red Bull, il quitte à nouveau le sol lors du Grand Prix d'Europe, à Valence. Sa voiture prend la Lotus d'Heikki Kovalainen pour une piste de décollage et se retourne dans les airs. Elle fracasse un panneau publicitaire, avant d'atterrir sur son arceau de sécurité. Et de s'immobiliser enfin dans un mur de pneus.

Alors oui, soyons un peu cruels avec ce garçon si parfait. Brisons le mythe : nous pourrions ainsi lui rappeler que lui, le fou sur quatre roues... s'est blessé à deux reprises en deux roues !

Le prince sacré à Monaco hier n'est en effet pas celui de la petite reine.

En 2008, il participe à une course caritative qu'il organise en Australie. Un conducteur moins agile que lui, le heurte violemment. Bilan : fracture à une jambe et une broche dans la jambe.

Deux ans plus tard, le fou du volant montre une nouvelle fois qu'il n'est pas un as du guidon. Il chute en VTT et se fracture l'épaule. Mais soyons magnanimes, Webber est un courageux. À Suzuka, il se classe deuxième pour prendre la tête au championnat du monde... sous cortisone.

Hier, Mark Webber a fait une nouvelle fois preuve d'audace pour s'offrir une deuxième couronne en Principauté après celle de 2010.

En fin de contrat avec Red Bull au terme de la saison, on annonce déjà son arrivée chez Ferrari - qui, heureusement pour lui, est une écurie et non une équipe cycliste - en remplacement de Felipe Massa.

Une bonne nouvelle pour les supportrices de la firme italienne.

Mais la pire, pour elles comme pour toutes les amoureuses de la F1 et de l'Australien, c'est que Mark Webber est marié !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.