Mais où va s’arrêter l’AS Monaco Rugby ?

Tout juste sacré champion de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur pour son équipe première et son équipe réserve, l’AS Monaco Rugby continue d’impressionner.

Article réservé aux abonnés
Publié le 29/04/2019 à 10:34, mis à jour le 29/04/2019 à 10:34
L’AS Monaco s’est imposée (17-11) face aux Varois de  l’US Mourillon.
L’AS Monaco s’est imposée (17-11) face aux Varois de l’US Mourillon. AS Monaco Rugby

Tout juste sacré champion de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur pour son équipe première et son équipe réserve, l’AS Monaco Rugby continue d’impressionner. Le conte de fées peut continuer !

Le 7 avril dernier, nous avons vu des joueurs de Monaco très remontés après le non fair-play de l’US Mourillon, qui n’avait délibérément joué qu’une mi-temps sur deux afin de préparer au mieux la finale régionale qui se profilait le 20 avril dernier.

Du côté monégasque, dirigeants et joueurs avaient une chose en tête : prouver et montrer sur le terrain que Monaco méritait son titre de champion régional face à l’équipe toulonnaise.

 

Double victoire

Et c’est ce qui s’est passé. Justice a été faite… deux fois ! En effet, dans un premier temps, c’est l’équipe réserve qui a su s’imposer largement 23-8 face aux réservistes de l’US Mourillon. L’équipe première a suivi tout juste après (17-11), et tout s’est déroulé en première mi-temps pour Monaco, qui a inscrit tous ses points en première période grâce à deux essais de Jean-Yves Uatini, un essai de d’Andrea Vallarino et les points du buteur Maxence Picardet.

Malgré un retour des Varois en seconde période, les joueurs de d’Orquera et de Masson ont assuré et disputeront le championnat de France le 5 mai prochain face à un adversaire qui n’est pas encore connu. Après une belle fête, les joueurs se concentrent sur cet évènement où tout sera possible. R R.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.