“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Maintenant, ils revivent !

Mis à jour le 29/09/2019 à 10:08 Publié le 29/09/2019 à 10:08
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Maintenant, ils revivent !

Avec sept points engrangés sur les trois dernières journées de championnat, Monaco, au jeu de plus en plus cohérent dans son dispositif en 3-4-1-2, remonte à la 12e place du classement, avec le même nombre de points que Lyon (9).

Avec sept points engrangés sur les trois dernières journées de championnat, Monaco, au jeu de plus en plus cohérent dans son dispositif en 3-4-1-2, remonte à la 12e place du classement, avec le même nombre de points que Lyon (9).

Mais surtout, la dynamique semble revenue sur le Rocher. Le club de la Principauté peut-il réellement réussir ses objectifs européens de fin de saison ? Il est forcément trop tôt pour y répondre. En tout cas, la victoire, aussi large que méritée sur Brest, hier, au sortir d’une rencontre maîtrisée (4-1), laisse présager des lendemains plus joyeux que les semaines et les mois qui viennent de s’écouler.

Slimani triple passeur

L’équipe de Leonardo Jardim a été plus forte dans tous les compartiments du jeu. Le duo Ben Yedder-Slimani, dont chaque membre a marqué et où l’Algérien a été triple passeur décisif, a montré toute sa complémentarité.

Au milieu, Bakayoko, véritable régulateur, a été impressionnant. Seule la défense a encore montré, par moments, quelques signes de fébrilité, comme sur le but breton signé Mendy (lire par ailleurs).

Excepté ce moment-là, les Monégasques n’ont jamais rien craint. Au contraire, ils auraient même pu gagner plus largement sans Larsonneur. Le gardien brestois a dû sortir le grand jeu devant Slimani (10e), Ben Yedder (13e, 20e) et Bakayoko (53e) - action sur laquelle il devait sortir, touché à l’œil. Il avait juste cédé, auparavant, face à Ben Yedder (1-0, 27e). Son successeur, Léon, est allé chercher trois fois le ballon au fond de ses buts en une demi-heure.

C’est un début d’embellie sur le Rocher. Il devra se poursuivre samedi prochain à Montpellier...

Brest a sauvé l’honneur grâce à un chef-d’œuvre d’Alexandre Mendy. Le Toulonnais, formé à Nice et qui a rejoint le Finistère cet été, a devancé Jemerson et repris de volée un centre venu de la droite de Faussurier (3-1, 77e). En plein dans la lucarne de Lecomte. Insuffisant toutefois pour les Bretons.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.