“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Lisa Pou championne d'Europe juniors du 10 km en eau libre

Mis à jour le 23/07/2018 à 05:15 Publié le 23/07/2018 à 05:15
Lisa Pou, sacrée championne d'Europe sur le 10 km féminin juniors. 	(DR)

Lisa Pou championne d'Europe juniors du 10 km en eau libre

Natation Superbe performance de la nageuse licenciée à l'AS Monaco qui décroche l'or à Malte

À 19 ans, Lisa Pou a de la suite dans les idées. Après avoir remporté la médaille de bronze l'an dernier sur cette même épreuve, la nageuse licenciée à l'AS Monaco a décroché le Graal à Malte. Elle a été sacrée championne d'Europe sur le 10 km en eau libre (discipline olympique depuis les Jeux de Pékin en 2008 qui se tient en milieu naturel) dans la catégorie Juniors 3.

Chapeau bas !

Car, à titre individuel, c'est une performance de choix qu'elle vient de signer (elle avait été couronnée la saison passée par équipe, avec le relais 4 x 1 250 m). Seule Française en lice, Lisa Pou a réussi la course parfaite, terminant les 10 km en 1h57'42''37'''. « Elle a respecté à la lettre ce qu'elle avait décidé de faire » souligne Michel Pou, son entraîneur et son père.

Un entraînement de 70 à 80 km par semaine

« C'est elle qui a donné le tempo. » Vingt-sept nageuses étaient au départ. Au terme de presque deux heures de course, tout s'est joué à pas grand-chose, la Hongroise Rohacs (2e) terminant en effet à cinq petites secondes. C'est dire…

Ce résultat vient couronner des heures, des semaines et des mois d'un travail et d'un entraînement acharnés pour cette nageuse issue des bassins : « C'est le calendrier sportif qui guide vers certains objectifs. » Lisa Pou ou l'histoire d'une jeune fille de 19 ans qui « avale » entre 70 et 80 km chaque semaine, voire 110 km quand elle est en stage. Des sacrifices qui sont aujourd'hui récompensés. Ce titre européen met aussi en exergue les qualités mentales qu'elle possède. Une telle course nécessite des qualités d'endurance. Mais il faut savoir aussi maîtriser plusieurs paramètres (attaques, contre-attaques, cassures, être dans le même paquet ou pas, corps à corps avec d'autres concurrents…), à l'instar de ce qui se fait lors d'une épreuve cycliste.

Intelligence tactique

Et c'est là que toute l'intelligence tactique (mais du corps aussi) entre en jeu. « Dans ce que l'on peut appeler un marathon dans l'eau, lorsqu'on a le couteau sous la gorge et que ça devient parfois complexe, la gestion de course est capitale. » poursuit Michel Pou.

Le papa peut être très fier de sa fille, lui qui est toujours discret. Cette performance acquise au niveau national sur le Vieux Continent rejaillit bien sûr au niveau local. « Lisa est une jeune athlète qui démontre, malgré ses 19 ans, des capacités extraordinaires » souligne Yvette Lambin-Berti, présidente de l'AS Monaco. « Après déjà des titres et de très nombreux accessits à tous les niveaux, ce sacre européen est une nouvelle étape importante dans sa carrière que nous lui souhaitons riche de succès et qui, j'en suis sûre, sera des plus prometteuses. » Prochaine étape pour Lisa Pou : le championnat d'Europe de natation à Glasgow au début du mois d'août.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct