Ligue Europa: l'AS Monaco en Turquie ce jeudi soir, l'entraîneur redoute la ferveur des supporters

Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de Philippe Clement, l'entraîneur de l'AS Monaco, avant le match de Ligue Europa Trabzonspor - AS Monaco, ce jeudi 13 octobre en Turquie.

C. Roux Publié le 13/10/2022 à 08:58, mis à jour le 13/10/2022 à 09:26
Philippe Clement, entraîneur de l'AS Monaco. Photo Jean-François Ottonello

Monaco a rendez-vous avec le champion de Turquie, Trabzonspor, ce jeudi lors de la 4e journée de la phase de groupes de la Ligue Europa. Avec une victoire, et si Ferencvaros s’impose dans le même temps à domicile contre Belgrade, les Monégasques feront un grand pas vers l’une des deux premières places.

L’entraîneur de l’ASM Philippe Clement s’est présenté en conférence de presse, hier soir. Le Belge s’attend à une sacrée ferveur: 40.000 Turcs mettront le feu en tribunes.

Sur la grosse ambiance qui attend son équipe...

"On sait qu’ici ce sera chaud, avec des supporters qui ont beaucoup de passion pour leur équipe. C’est un paramètre que les joueurs comme l’arbitre devront prendre en compte. Mes joueurs ont prouvé à Belgrade (lors de la 1re journée de la phase de poules, avec une victoire 0-1 dans une chaude ambiance, NDLR) qu’ils sont prêts et concentrés. C’est une bonne chose que les supporters n’entrent pas sur le terrain et qu’on joue à onze contre onze (sourire). On aime jouer dans des stades pleins, tous les joueurs rêvent de ça depuis qu’ils sont tout petits."

Sur la possibilité de faire un grand pas vers la qualification...

"Les scénarios sont de bonnes histoires pour les journalistes mais il y en a encore beaucoup qui peuvent s’écrire. C’est important de ne pas être mathématicien. Il y a encore trois matchs à jouer et on ne doit pas calculer. On doit confirmer ce qu’on a montré ces dernières semaines. On parlera des scénarios après le match mais pas avant. C’est perdre de l’énergie inutilement."

 

Sur l’esprit de revanche qui anime Trabzon, battu 3-1 à l’aller la semaine passée à dix contre onze dès la 10e minute

"Ce match sera certainement différent. C’est une très belle équipe avec des joueurs d’expérience et de la qualité technique. L’an passé, ils l’ont prouvé en étant champions de Turquie. C’est grand. Et on a seulement joué dix minutes contre cette équipe. Il nous faudra être performant avec et sans ballon. On est motivés. Il est nécessaire de prendre des points ici."

Sur la bonne passe actuelle de l’équipe, qui reste sur sept victoires lors de ses huit derniers matchs toutes compétitions confondues...

"Je suis content de l’intégration des nouveaux joueurs. C’est le résultat de leur caractère et d’un vestiaire qui est vraiment une famille. Je vois de plus en plus de titulaires à l’entraînement et en match. C’est aussi pour ça que l’équipe progresse semaine après semaine. Tout le monde pousse vraiment pendant les séances. Le niveau est monté petit à petit. Je vois de plus en plus de maturité. On est mieux structurés dans notre façon de jouer. C’est mieux aussi dans l’utilisation du ballon. C’est valable pour les titulaires comme pour ceux qui entrent. Les joueurs ont de plus en plus de confiance sur le terrain."

Sur la concurrence en attaque et la bonne passe du duo Ben Yedder-Embolo...

"Boadu a marqué et il doit prouver dans les prochaines semaines qu’il peut être titulaire. Volland a lui aussi été performant lorsqu’il n’a pas été blessé. Il n’y a pas seulement deux attaquants mais quatre. Ils sont tous compatibles les uns avec les autres. Ils peuvent jouer ensemble. Il n’y en a pas deux avec le même profil. C’est intéressant pour les prochaines semaines parce qu’on aura besoin de fraîcheur à ce poste, vu le travail que font nos attaquants sans ballon."

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.