“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les supporters entre déception et incompréhension

Mis à jour le 03/03/2020 à 11:18 Publié le 03/03/2020 à 11:17
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les supporters entre déception et incompréhension

Il est vrai qu’il y a de quoi se taper la tête contre les murs tant certaines incohérences demeurent un mystère.

Il est vrai qu’il y a de quoi se taper la tête contre les murs tant certaines incohérences demeurent un mystère. Les supporters de l’AS Monaco Basket, deuxième de Jeep Elite, ne dérogent pas à la règle. Déjà privés de déplacement du côté de l’Astroballe dimanche pour cause de report de match entre l’ASVEL et la Roca Team sur fond de Coronavirus, c’est désormais le match de mercredi en EuroCup qui pourrait se dérouler à huis clos. Si tel est le cas, la rencontre à domicile contre les Russes de Kazan n’aurait pas la même saveur ni pour les supporters, ni pour les joueurs, c’est certain. Principaux concernés par ce huis clos, les représentants des groupes de supporters se retrouvent dans l’incompréhension et la déception la plus totale. « Je cherche la logique dans cette décision-là. 90% des matches de championnats ont été joués ce week-end et l’ASVEL à fait des pieds et des mains pour jouer contre Valence devant 4500 personnes. Nous, on va être au maximum 2000 et le gouvernement décide de prendre cette décision... je me mets à la place des joueurs, jouer dans une salle vide c’est perturbant. » déplore Guillaume Giordano, habitué de la tribune Sud. De son côté, David Pontus, responsable du principal groupe de supporter des Rouge et Blanc craint le pire pour la fin de saison « Je ne suis pas en colère. J’aime le basket, mais ce n’est pas ma religion non plus, je suis juste déçu. On espère juste que l’épidémie va se calmer. Si dès le début de l’épidémie on est interdit de Gaston-Médecin, je crains un arrêt total du championnat. »

Quoi qu’il en soit, les membres de la Roca Family ont déjà prévu un plan B. Ils seront présents mercredi devant l’entrée du stade pour encourager les joueurs avant leur entrée dans la salle. Histoire de donner une dernière dose d’énergie positive à Dee Bost et ses coéquipiers.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.