“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les Monégasques surpris dans les ultimes instants

Mis à jour le 13/12/2017 à 05:20 Publié le 13/12/2017 à 05:20
Sous une pluie diluvienne et les pieds dans la boue, les Monégasques ont bu la tasse au finish.

Sous une pluie diluvienne et les pieds dans la boue, les Monégasques ont bu la tasse au finish. DR

Les Monégasques surpris dans les ultimes instants

Les joueurs de Ludovic Chambriard ont concédé leur seconde défaite - la première à domicile - contre Valreas et occupent désormais la troisième place au classement

La victoire était toute proche. Une histoire de quelques secondes. Opposé à l'US Valreas dimanche, l'ASM Rugby menait 17-13 et se dirigeait tout droit vers une nouvelle victoire, la septième en neuf rencontres. C'était sans compter la pugnacité des Valréassiens qui parvenaient à aplatir dans les ultimes instants du match (17-18).

L'arbitre sifflait la fin de la partie alors que la transformation venait à peine d'être loupée ! « C'est une désillusion, estimait l'entraîneur monégasque Ludovic Chambriard. On savait que c'était une grosse équipe en face, on connaissait leur point fort, les ballons portés, et on en a pourtant pris beaucoup. Valreas y a plus cru que nous. »

Sous une pluie diluvienne rendant le terrain du Val d'Anaud difficilement praticable, ses joueurs ont timidement entamé le match. Cueillis à froid dans les premières minutes avec deux pénalités concédées (0-6, 10'), les Monégasques ont su mettre un coup d'accélérateur au bon moment.

Premier revers à la maison

À la demi-heure de jeu, Soler inscrivait le premier essai du match, au bout de l'effort, et récompensait la bonne dynamique de ses équipiers. Derrière, Suzzoni transformait et Monaco passait logiquement devant (7-6, 30'). Rebelote juste avant la mi-temps puisque Benhadj aplatissait à son tour et Suzzoni ne loupait pas la cible, permettant à leur équipe de prendre le large (14-6, 39').

La seconde période semblait être du même acabit. Le demi d'ouverture ne manquait pas, une nouvelle fois, d'inscrire trois points supplémentaires au tableau d'affichage (17-6, 43'). C'est justement à ce moment que les choses se compliquaient pour l'ASM Rugby. La pluie redoublait d'intensité, les erreurs s'accumulaient du côté des Rouge et Blanc et le jeu au pied était parfois mal senti. « On a lâché prise alors qu'on était bien. On manque de maîtrise, on ne trouve pas nos touches, on rend des ballons faciles, on tente de grandes passes… On donne le bâton pour se faire battre alors qu'on joue chez nous. Dès qu'on est dans la pression sur un terrain comme ça, on se retrouve à la merci de l'adversaire », rageait Ludovic Chambriard.

Requinqués par la récupération de ces ballons, les Valréassiens prenaient d'assaut les 30 derniers mètres monégasques et finissaient par inscrire un premier essai, transformé par la suite (17-13, 49'). Bien que sous pression constante, Monaco tenait le coup mais finissait par céder sur un essai fatal en toute fin de partie (17-18, 80').

Comptant un match en retard, les Monégasques sont troisièmes du championnat Honneur (30 pts), derrière l'US Mourillon et Valreas et à égalité de points avec le Stade Laurentin, futur adversaire ce dimanche à 15 h.

« On espère se rattraper là-bas même si ça n'est jamais facile contre une grosse équipe », lançait l'entraîneur.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct