“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les loges des légendes, une vitrine de l’histoire de l’ASM

Mis à jour le 02/04/2019 à 10:05 Publié le 02/04/2019 à 10:04
Avec le futur Centre de performance de La Turbie et la future Academy pour les jeunes de l’ASM, ces dix-huit loges font partie des projets d’envergure du club. Oleg Petrov, vice-président du club, s’est présenté aux partenaires et sponsors.

Avec le futur Centre de performance de La Turbie et la future Academy pour les jeunes de l’ASM, ces dix-huit loges font partie des projets d’envergure du club. Oleg Petrov, vice-président du club, s’est présenté aux partenaires et sponsors. Cyril Dodergny

Les loges des légendes, une vitrine de l’histoire de l’ASM

En service dès la saison prochaine, les dix-huit nouvelles loges compléteront l’offre VIP déjà existante au stade Louis-II. Elles retraceront les moments et épopées de l’institution asémiste

La saison prochaine, elles changeront littéralement la morphologie de l’antre du Louis-II. Clairement visibles en haut de la tribune Premières. À l’intérieur, un design épuré et des touches de rouge et blanc dans la pure tradition et identité visuelle de l’AS Monaco.

Lors du dernier Business Club réunissant les partenaires et sponsors de l’institution asémiste, le club a présenté le concept des dix-huit nouvelles loges, dites « des légendes », dont les travaux amorcés à l’automne dernier vont s’achever à la fin de l’été. Fin prêtes, donc, pour la toute première confrontation en championnat des hommes de Jardim, sauf aléas de chantier. Au cours de cette présentation, en présence d’Oleg Petrov, le nouveau vice-président et directeur général du club, l’auditoire présent a même pu avoir un bel aperçu de l’une des loges, reconstituée pour l’occasion.

« L’aspect VIP est très important pour Monaco et on doit pouvoir faire encore plus pour les clients VIP, a promis le polyglotte russe Oleg Petrov dans un français déjà encourageant. Je veux partager avec vous mes premiers sentiments. Monaco est un super club avec une grande histoire, des traditions spectaculaires et des gens sympathiques. Je suis fier et heureux d’être membre de ce club. »

« Difficile de faire un tri »

Dans la foulée, les services du club ont décrypté le concept de ces nouvelles loges, financées par le gouvernement princier avec le soutien du Conseil national. Lequel a, paraît-il, fait débat en interne. En effet, par « légendes », on aurait pu aisément croire qu’il s’agissait là d’une sélection de dix-huit noms sur les 700 hommes qui ont marqué l’histoire presque centenaire du club à la diagonale. Que nenni. « Il était difficile de faire un tri. C’est toujours très sensible », confie Julie Ferré Nadal, directeur commercial de l’AS Monaco. En bref, ne pas froisser les susceptibilités. « Par contre, tout le monde était d’accord pour dire qu’il y avait des épopées, des titres, des célébrations », poursuit-il.

Yannick Pelayo de la cellule communication/digitale et grand connaisseur du club surenchérit : « Établir une sélection aurait été un crève-cœur. Nous avons pensé à la remarque d’un illustre ancien, Alfred Vitalis, champion de France en 1978 et 1982 qui disait « Les hommes passent, l’institution reste ». Ces légendes, ce sont chaque victoire, chaque trophée, chaque épopée, chaque exploit réalisé par notre équipe. Tout ce qui crée une émotion liant le club à ses supporters et partenaires », détaille-t-il.

Alors, ces loges portant le sceau de la victoire illustreront ces huit titres de champion de France, ces cinq coupes de France et une coupe de la Ligue raflées, ces deux finales européennes perdues face au Werder Brême (1992, Coupe d’Europe des vainqueurs de coupe de football) et le FC Porto (2 004). Ou encore ces exploits volés dans les plus grands antres européens. À l’intérieur de ces dix-huit loges de 16 m², dont six ont déjà trouvé preneurs, la décoration ira, a priori, de pair avec l’année en question. « Souvenirs d’une époque, clichés de l’année en question… On va faire vivre les légendes dans chaque espace », soutient Julie Ferré Nadal.

85 000 euros HT la saison

Ludo Savoye, gérant de SL Services, n’a pas hésité à débourser la coquette somme de 85 000 euros pour la location d’une loge centrale pouvant accueillir huit personnes (1). Et les résultats décevants de ces derniers mois, bien rectifiés ces dernières semaines avec le retour de Leonardo Jardim, ne semblent pas avoir altéré sa décision. « Les résultats n’auraient rien changé. Jusqu’à présent, j’avais quatre places dans le club Philipp Plein. J’avais envie de basculer sur une loge privative pour se retrouver entre amis, amoureux de foot, mais aussi faire des affaires. On passe un très bon moment et on peut rester jusqu’à tard », justifie-t-il. Avec une possibilité d’opter pour le format cocktail ou bien dîner-séminaire. Pleinement ouvertes sur le rectangle vert avec leurs cabines vitrées repliables, les loges pourront bien être le lieu dans lequel ces clients aisés verront s’écrire de nouvelles… légendes.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct