“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les jeunes danseurs monégasques sacrés champions du monde à Orlando

Mis à jour le 28/12/2018 à 12:07 Publié le 28/12/2018 à 11:21
À l’image de ces danseurs, qui sont licenciés pour la plupart depuis leur plus jeune âge à la section, l’AS Monaco Danse Sportive permet aux enfants dès l’âge de sept ans, de prendre leurs premiers cours.

À l’image de ces danseurs, qui sont licenciés pour la plupart depuis leur plus jeune âge à la section, l’AS Monaco Danse Sportive permet aux enfants dès l’âge de sept ans, de prendre leurs premiers cours. Photo DR

Les jeunes danseurs monégasques sacrés champions du monde à Orlando

Cinq couples de l’AS Monaco Danse Sportive ont participé, du 10 au 16 décembre dernier, aux Championnats du monde qui ont eu lieu à Orlando. Ils en sont repartis avec deux titres

Il n’a pas été facile pour l’AS Monaco Danse Sportive de récolter les fonds nécessaires pour faire le déplacement à Orlando. Mais grâce à un petit coup de pouce du gouvernement, au crowfounding et aux divers événements organisés par le club, les cinq couples qualifiés d’office pour les demi-finales, ont pu se rendre aux Championnats du monde, qui ont eu lieu du 10 au 16 décembre à Orlando.

Champions et vice-champions du monde

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les danseurs de la Principauté n’y sont pas allés pour faire de la figuration. Bien au contraire. "Nous avons obtenu la première place dans la catégorie Bachata Junior Team et la deuxième place en Salsa Junior Trio", souligne non sans fierté, Mirella Piano, présidente de la section.

L’équipe était alors composée d’Esteban Gaglio Vinceslas et Délia Peccoux, d’Anthony Marquez et de Sofia De Freitas, de Valentin Ledoux et Laura Scarlot, d’Orian Quere et Lola Palmaro, d’Ismael Jaen Sanchez et de Marie-Joséphine Leporati.

Photo DR

Pour la présidente, ses danseurs ont su "faire preuve d’une certaine maîtrise sur l’ensemble de leurs chorégraphies et ont séduit les douze juges venus de différents pays. C’était magnifique et émouvant."

De plus, tous ont pu assister aux représentations des adultes. "Ils ont pu voir de grands danseurs et ça, c’est un plus pour eux", explique Mirella Piano.

Le Trophée du Rocher

Après les États-Unis, c’est à domicile que les danseurs devront faire rayonner la Principauté.

Le 5 janvier prochain, le club monégasque organise à l’Espace Léo-Ferré, son 4e Trophée du Rocher, auquel participeront des couples venus de toute la France, mais aussi d’Italie.

"Le matin, il y aura de la salsa et l’après-midi ce sera de la danse sportive. Le soir, nous avons prévu de faire danser les couples titrés sur les chorégraphies qu’ils ont exécutées à Orlando", précise la présidente.

Le rendez-vous est pris.

Lola et Orian
Lola et Orian Photo DR

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct