“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Les confidences de Sergueï Dyadechko

Mis à jour le 11/10/2017 à 05:24 Publié le 11/10/2017 à 05:24
Le président de l'AS Monaco Basket (à droite), reçu hier au Monaco Press Club, accompagné par l'entraîneur de l'équipe, Zvezdan Mitrovic.

Le président de l'AS Monaco Basket (à droite), reçu hier au Monaco Press Club, accompagné par l'entraîneur de l'équipe, Zvezdan Mitrovic. C.V.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les confidences de Sergueï Dyadechko

Le très discret président de l'AS Monaco Basket était l'invité hier matin du Monaco Press Club. L'occasion pour lui d'évoquer sa passion pour ce sport et ses visions pour la Roca Team

C'est l'une des personnalités les plus discrètes de la Principauté. Investisseur principal de l'AS Monaco Basket, l'Ukrainien Sergueï Dyadechko a accepté hier matin l'invitation du Monaco Press Club pour parler de sa position et de ses ambitions pour ce club qu'il dope depuis deux ans.

À 43 ans, cet homme d'affaires, père de quatre garçons qu'il emmène souvent avec lui dans les tribunes pour suivre les performances de la Roca Team, s'est livré aussi à quelques confidences sur sa passion pour ce sport.

Une passion démarrée dès l'enfance dans son Ukraine natale. « J'ai commencé à jouer au basket quand j'avais 12 ans. Puis j'ai participé à de nombreuses compétitions jusqu'à l'université où une blessure au genou m'a éloigné des terrains. »

« Des changements radicaux »

Sergueï Dyadechko s'oriente alors vers le business. Devenu homme d'affaires notable dans la finance, la fédération ukrainienne de basket lui propose un poste de président, en 2007. Il mène alors l'équipe de Donetsk vers le titre de champion du pays.

En 2015, Dyadechko choisit d'investir en Principauté. « Économiquement, le club ne fait aucun profit. J'ai investi pour deux raisons : ma passion pour le basket-ball et le bon accueil que j'ai reçu avec ma famille en Principauté », confie le président. Qui, sur les changements amorcés suite à son arrivée, précise : « Je n'ai aucun regret par rapport aux actions entreprises, j'ai dû faire des changements radicaux. Mais le résultat positif est bien visible. »

Et il entend continuer sur cette lancée. « L'équipe prend son élan. C'est un travail quotidien et ce n'est pas facile de se relancer après une saison réussie comme celle de l'année précédente. Nous avons perdu beaucoup de grands joueurs qu'on aurait voulu garder, mais je comprends, vu leur niveau de jeu développé, qu'ils soient partis vers de grands clubs de NBA, qui proposent des salaires élevés. »

Fan de Michael Jordan

Lui aussi, la NBA l'a fait rêver. « Adolescent, mon joueur exemplaire, c'était Michael Jordan. Aujourd'hui, le niveau de jeu a changé. Si je devais citer un joueur que j'admire, ce serait Stephen Curry (joueur de l'équipe d'Oakland, NDLR). »

À certains articles de presse qui le surnomme « l'autre tsar de Monaco », en référence à Dmitri Rybolovlev, le patron du basket sourit : « Je n'ai jamais entendu qu'on m'appelait ainsi. Ceci dit, le milieu du basket et du football sont bien différents. Et mon cœur et mon âme vibrent pour le basket. »

Et son rêve aujourd'hui est de voir la Roca Team championne de France. « Croyez-moi, même s'il y a des équipes très fortes dans le championnat, nous faisons le nécessaire pour y arriver cette saison. »

Pour le lancement de la saison, en septembre dernier, Sergueï Dyadechko, avec dans les bras son troisième fils, avait revêtu lui aussi la panoplie de la Roca Team.
Pour le lancement de la saison, en septembre dernier, Sergueï Dyadechko, avec dans les bras son troisième fils, avait revêtu lui aussi la panoplie de la Roca Team. Jean-François Ottonello
Cyril Dodergny

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.