“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les commissaires de piste du Grand Prix de Monaco fin prêts

Mis à jour le 14/05/2014 à 08:14 Publié le 02/05/2014 à 11:00
Les commissaires de piste ont reçu les ultimes recommandations avant le Grand Prix historique et celui de Formule 1.

Les commissaires de piste ont reçu les ultimes recommandations avant le Grand Prix historique et celui de Formule 1. Michael Alesi

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Les commissaires de piste du Grand Prix de Monaco fin prêts

Les 598 gardiens de la piste se sont réunis mercredi à l’espace Léo-Ferré pour recevoir les dernières recommandations de l’Automobile Club.Image et sérieux ont été le leitmotiv

Les 598 gardiens de la piste se sont réunis mercredi à l’espace Léo-Ferré pour recevoir les dernières recommandations de l’Automobile Club.Image et sérieux ont été le leitmotiv

Une grand-messe. La dernière ligne droite avant que les bolides n'avalent à toute vitesse l'asphalte de la Principauté. C'est un rituel auquel ne dérogent que très peu de commissaires, au risque de s'attirer les foudres de ses pairs. Celui des ultimes recommandations avant le Grand Prix de Monaco historique et celui de Formule 1.

En l'absence de Michel Boéri, président de l'Automobile Club de Monaco (ACM), Robert Scarlot a livré ses directives. « Les commissaires de Monaco sont unanimement reconnus en F1 pour leur professionnalisme, a martelé le vice-président de l'ACM. Vous êtes les yeux et les oreilles de la tour de contrôle. Cette réputation ne doit pas faillir. »

L'image par l'excellence

Encore moins devant les caméras du monde entier et les 900 millions de téléspectateurs dont les yeux sont braqués sur une seule zone. La piste. Une exposition médiatique hors norme qui ne laisse pas le droit à l'erreur aux 656 commissaires qui se sont engagés à « servir avec honneur l'ACM et la Principauté ».

L'image par l'excellence. Un leitmotiv qui n'a eu de cesse d'être prôné lors de cette ultime séance. Les consignes de sécurité ont été une fois de plus - « mais pas de trop » - rabâchées. « Ne tournez jamais le dos à la piste. Ne vous appuyez pas sur les rails. N'agissez que sous ordre de votre chef de poste,a rappelé vigoureusement Jean-Michel Matas, commissaire général adjoint. Le métier de pilote est de prendre des risques, pas vous. Nous ne pouvons être dans l'à-peu-près. Chaque geste compte. »

Réputation

Chaque détail extérieur aussi. Les nouveaux moteurs turbo hybrides qui demanderont une « sécurité plus importante, notamment au poste Sainte-Dévote où les Formule 1 arriveront plus vite »,a indiqué Michel Ferry, le directeur de course.

Sans oublier toutes les modifications du circuit, de la suppression d'une passerelle à la création d'un encorbellement, dictées par Christian Tornatore, pour la partie technique. « Repérez bien tout ça avant de vous installer. »Au risque de devoir donner du travail supplémentaire au service médical et aux sapeurs-pompiers monégasques, eux aussi sur le qui-vive pendant quatre jours.

« Sécurité ; efficacité ; discipline »: un triptyque gagnant que doivent envier bien des organisateurs de Grand Prix. À commencer par celui de Russie, prévu à Sotchi en octobre 2014, qui auraient approché l'ACM. « Ils voulaient qu'on leur envoie tous nos commissaires de course pour les aider à l'organisation du GP »,a plaisanté Michel Ferry. Preuve d'une réputation qui n'est plus à faire. Et surtout qu'il ne faut pas briser…

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.