“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Le patron de l’AS Monaco fragilisé par la banqueroute chypriote

Mis à jour le 27/03/2013 à 07:45 Publié le 27/03/2013 à 07:33
En Russie Dimitri Rybolovlev a fait fortune à la tête d’Uralkali, l’un des plus gros producteurs mondiaux d’engrais.

En Russie Dimitri Rybolovlev a fait fortune à la tête d’Uralkali, l’un des plus gros producteurs mondiaux d’engrais. ASM-FC

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le patron de l’AS Monaco fragilisé par la banqueroute chypriote

L’oligarque russe Dimitri Rybolovlev, propriétaire des deux tiers du club monégasque, est aussi actionnaire de la principale banque de Chypre.Pas de quoi hypothéquer sa colossale fortune

L’oligarque russe Dimitri Rybolovlev, propriétaire des deux tiers du club monégasque, est aussi actionnaire de la principale banque de Chypre.Pas de quoi hypothéquer sa colossale fortune

Pour l’AS Monaco, il est l’homme providentiel. Un homme qui vaut 9 milliards de dollars!Le tycoon russe Dimitri Rybolovlev pèse à lui tout seul, aussi lourd que toute l’économie malienne.Largement de quoi s’offrir, fin 2011, 66 % du club monégasque et un joli pied-à-terre sur le Rocher.Depuis son installation dans les anciens appartements de feu le banquier Edmond Safra, on dit que l’herbe pousse plus verte au stade Louis II.Rien d’étonnant pour le « Tsar de la potasse ».

En Russie Dimitri Rybolovlev a fait fortune à la tête d’Uralkali, l’un des plus gros producteurs mondiaux d’engrais.

À Monaco, c’est une équipe de foot empêtrée en L2 que le tycoon veut fertiliser. Mais, en a-t-il toujours les moyens? Également actionnaire de la Bank of Cyprus, Dimitri Rybolovlev risque aujourd’hui de voir un pan de son empire avalé par la banqueroute du système financier chypriote.

119e au classement Forbes

Pas de quoi, sans doute, mettre l’oligarque sur la paille.Ni même obérer l’avenir de l’AS Monaco? La réponse, Dimitri Rybolovlev la livrait lui-même, pas plus tard que lundi, au terme d’un conseil d’administration qui plaçait à la tête deux nouveaux dirigeants* : « Je suis convaincu, déclarait-il, que leur contribution sera décisive. » « Le club se renforce progressivement et régulièrement… Cependant, bien que nous travaillions au retour de L’AS Monaco au plus haut niveau, nous ne considérons rien comme acquis. Nous avons donc beaucoup de travail et de choses à accomplir dans le futur tous ensemble. »

Dimitri Rybolovlev, semblait loin de vouloir jeter l’éponge.Et pourtant, ce même jour, le plan de sauvegarde du système bancaire chypriote arrêté par l’Eurogroupe risque de remettre en causse sa 119e place au classement Forbes des plus grosses fortunes mondiales.

Avec seulement 5,1 % des parts, le président de l’ASM est, néanmoins, au premier rang de la centaine d’actionnaires qui se partagent le capital de la Bank of Cyprius.Or, cet établissement va devoir absorber les 9 milliards de dettes contractées auprès de l’Union européenne par son principal concurrent chypriote, la Laiki Bank aujourd’hui en faillite.

Divorce à la russe

Si Dimitri Rybolovlev devait régler de sa poche une telle ardoise, toute sa fortune y passerait.Ce ne sera évidemment pas le cas.Le tycoon peut toujours revendre ses parts dans la Bank of Cyprus.Ce qu’il a déjà en partie fait dès cet été en réduisant de moitié sa participation au capital.

Certes, au passage, l’oligarque y a laissé quelques plumes.Entre 126 et 200 millions de pertes, selon le Figaro. Des clopinettes à l’échelle de sa fortune?Il se murmure sur le Rocher que le « Tsar de la potasse » aurait déboursé le double (plus de 300 millions d’euros) pour racheter le toit-terrasse surplombant le port de Monaco où le banquier libanais Edmond Safra a perdu la vie dans un incendie en 1999.

En fait, les déboires conjugaux de Dimitri Rybolovlev pourraient lui coûter bien plus cher que la banqueroute de l’économie chypriote : car ce sont 5,8 milliards d’euros que lui réclame son ex-épouse!
 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.