“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Le cauchemar du derby sur les réseaux sociaux

Mis à jour le 10/09/2017 à 05:04 Publié le 10/09/2017 à 05:04
Après seize succès de rang en Ligue 1, les Monégasques sont tombés de haut face à leur pire ennemi. Maintenant, Leipzig…

Après seize succès de rang en Ligue 1, les Monégasques sont tombés de haut face à leur pire ennemi. Maintenant, Leipzig… Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le cauchemar du derby sur les réseaux sociaux

Balayés par des Niçois retrouvés, les joueurs de l'ASM ont vécu une sale journée, sur et en dehors du terrain, où l'intraitable twittosphère a exprimé sa frustration mais aussi beaucoup d'humour

Quand on prend une telle volée chez le voisin niçois (4-0), qui plus est la deuxième consécutive, forcément les critiques s'abattent. Et l'AS Monaco a beau faire rêver ses supporters depuis quelques saisons, l'affront d'un derby perdu laisse toujours un goût amer dont certains préfèrent se défaire sur l'instant. Résultat : des commentaires tantôt durs, parfois drôles, mais, au final, souvent réalistes. Et hier, inutile de se voiler la face, l'ASM est complètement passée à côté de son match.

Or, aussi dévoué et fervent soit-il, le supporter trimballe toujours une bonne dose d'orgueil - ou de mauvaise foi - sous son maillot. Tous n'ont donc pas eu le sifflet coupé par l'avalanche de buts niçois.

Enfoncés dans leur strapontin de l'Allianz Riviera ou avachis dans leur canapé devant une chaîne cryptée, les pro- et anti-ASM se sont défoulés sur Twitter. Et autant dire que l'oiseau bleu n'a pas toujours gazouillé mais parfois hurlé !

Comme à chaque derby, Monégasques, Niçois, spécialistes ou amateurs de ballon rond s'en sont donnés à cœur joie sur les réseaux sociaux. ça a chambré, taclé (coucou M. Turpin), analysé, plaisanté, détourné… Le Groupe Nice-Matin avait justement choisi d'innover en créant le hashtag #LeKop. Le concept, qui sera renouvelé à chaque « gros » match de la saison, donner les commandes des comptes Twitter Monaco-Matin et Nice-Matin à un supporter de chaque camp.

Une première délicate pour @MorganeSK qui n'a toutefois pas manqué de conclure par un « Daghe Munegu » et ce tweet : « Bon… Comme l'année dernière, on accepte que si on finit champions ». Quant à la twittosphère, dont voici un florilège, elle a eu la dent dure avec la bande à Jardim et n'a pu s'empêcher d'inviter Mbappé dans le débat. Mais en football, comme ailleurs, les vents tournent vite. Mercredi soir, à Leipzig, l'oiseau bleu pourrait à nouveau se draper de rouge, de blanc, et d'éloges en Ligue des Champions. Daghe Munegu !

L'avant-match d'hier a été perturbé par les cieux et une menace de report. Une idée non sans déplaire au fameux @Yayou, fidèle de l'ASM dans l'impossibilité d'assister au match.

Malheureusement pour lui, son futur bourreau a rapidement levé l'incertitude.

à ce moment-là, les supporters de l'ASM avaient d'autant plus hâte d'en découdre que le club affichait ses ambitions. A commencer par Kamil Glik, qui entendait bien effacer le 4-0 subi la saison dernière à pareille époque.

Tous les regards étaient alors tournés vers « El Tigre » Falcao, resplendissant avec la Colombie cette semaine.

C'était parti pour une séance de « chambrage » en règle…

Mais dès la 6e minute, Sidibé a accroché Balotelli dans la surface. L'Italien s'est fait justice (1-0) et l'arrière international de l'ASM s'est attiré les foudres d'un ancien sélectionneur… Raymond Domenech…

Dans un match engagé, l'arbitre, Clément Turpin, a alors dégainé biscotte sur biscotte et agacé beaucoup, beaucoup de supporters.

alassane Pléa lui a alors repiqué la vedette en doublant la mise pour Nice (2-0) à la 18e minute. Les filets tremblaient encore qu'un nom envahissait la twittosphère, celui de Kylian Mbappé…

... Un raccourci qui n'était pas du goût de tout le monde…

Une polémique mise en touche par le tacle par derrière - involontaire - du Niçois Marlon sur… M. Turpin ! Déjà malmené par une polémique avec l'attaquant anglais Dele Alli, cette semaine lors d'Angleterre-Slovaquie.

la mi-temps, c'était soupe à la grimace pour @MorganeSK.

Et du grand n'importe quoi en ligne.

Le 3e but de Balotelli (60e) mettant fin aux espoirs monégasques.

Les premières analyses tombaient et se rejoignaient. Supporter ou non.

Les Niçois n'avaient plus qu'à chambrer allègrement. De bonne guerre.

Et @Yayou de relativiser et rappeler à ses collègues que si l'histoire se répétait jusqu'au bout, la twittosphère n'aurait plus souvent l'occasion de critiquer les Rouge et Blanc.

Quant à Samir, il y allait de son conseil.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.