“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Le bout du tunnel Déjà dans le grand bain

Mis à jour le 17/02/2019 à 10:10 Publié le 17/02/2019 à 10:10
Rongier fait l’ascenseur sur Falcao. Mais c’est l’AS Monaco qui remonte au classement.

Rongier fait l’ascenseur sur Falcao. Mais c’est l’AS Monaco qui remonte au classement. AFP

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Le bout du tunnel Déjà dans le grand bain

Monaco est sorti de la zone de relégation pour la première fois depuis le 21 septembre en s’imposant contre Nantes (1-0). Une nouvelle histoire semble débuter sur le RocherOleg Petrov, le futur vice-président de l’ASM, était présent hier au stade Louis-II. D’autres changements sont encore attendus cette semaine

Monaco a remporté hier sa deuxième victoire à domicile de la saison en L1. Avec son ex ex-coach Leonardo Jardim, et sous les yeux de son futur vice-président directeur général Oleg Petrov qui était en tribune à la droite du président Dmitry Rybolovlev. Depuis que le Russe a repris la main sur son club, en demandant à Leonardo Jardim de revenir, en l’écoutant pour le mercato, et en se séparant de son ex-homme de confiance Vadim Vasilyev qui a donc laissé sa place à Petrov, tout va beaucoup mieux. Ce n’est plus le même club. Ce n’est surtout plus la même équipe.

Les Monégasques se sont imposés 1-0 contre Nantes dans un match qu’ils auraient laissé échapper il y a quelques semaines. Sur les trois dernières rencontres, l’équipe de Jardim a pris 7 points sur 9 possibles. Autant que sur les 13 premières journées ! Ce diable de Gelson Martins a été une nouvelle fois décisif. Sur les 7 derniers buts de l’ASM, le joueur prêté par l’Atletico Madrid a été décisif 6 fois ! Buteur hier au quart d’heure de jeu, il a soulagé son équipe qui s’est recroquevillée au fil des minutes. Avec cinq minutes de temps additionnel, tout aurait pu basculer. Mais Jardim a désormais un groupe assez solidaire pour jouer le maintien.

Une vraie équipe

Pour tenir le score. Golovin a couru pour deux alors qu’on pensait qu’il ne pourrait même pas le faire pour lui-même, Sidibé ne s’est pas laissé aspirer vers l’avant, et tout le monde a fait l’effort pour le copain. Un état d’esprit que n’a pas manqué de souligner Leonardo Jardim : « On a joué comme une vraie équipe. Notre objectif est ce mini championnat de 13 matches qu’il nous reste à disputer. On défie les meilleures équipes et on oublie ce qu’il s’est passé avant. On ne pense qu’à prendre des points comme les meilleurs, on en est à sept, c’est très bien ».

Un classement arrangeant qui permet à Jardim de chasser les mauvais esprits. D’autant que l’ASM peut s’appuyer désormais sur un carré d’as offensif de grand niveau qu’elle n’avait pas en début de saison. Gelson Martins, Rony Lopes, Golovin et Falcao font le mille à chaque match et donnent des tournis aux adversaires. « Avec ces joueurs-là, j’avais dit avant le match qu’il ne fallait surtout pas perdre un ballon dans nos 30 derniers mètres, se désespérait Vahid Halilhodzic. Et c’est ce qu’on a fait sur le but. Face à Monaco qui a un effectif de Ligue des champions, ça ne pardonne pas ».

Les remous du club en coulisses ne semblent pas avoir affecté les joueurs. « Vous savez, nous sommes des professionnels. On joue pour l’AS Monaco. On connaît notre devoir : donner le meilleur pour sauver l’équipe », insistait Jardim qu’on savait proche de son désormais ex vice-président Vadim Vasilyev.

« Notre amitié n’avait pas changé quand j’avais quitté le club et elle ne changera pas parce qu’il n’est plus là. Tout le monde connaît ma relation que j’ai avec lui », assurait-il. Ce matin, les Monégasques ne sont plus relégables. Le club de la Principauté est 16e à 18 points de la quatrième place. Une folie d’y songer ? En même temps cette saison, on n’est plus à cela près.

Leonardo Jardim (ent. de l’ASM) :

« On a été en difficulté les dix dernières minutes parce qu’on ne sait jamais ce qu’il peut arriver. Ils peuvent avoir une possibilité de frappe et marquer un but. Mais je pense que cette victoire est justifiée. Ils ont tiré une fois, il me semble. Nous, en première période, on a eu deux ou trois bons coups. La deuxième mi-temps était plus équilibrée parce que Nantes n’a pas pris de gros risques, ils ont même renforcé le milieu de terrain. Évidemment qu’on est content, mais rien est terminé. Ce qui compte, c’est le classement à la fin. »

Vahid Halilhodzic (entraîneur du FC Nantes) : « En 2e mi-temps, on a eu beaucoup de déchets techniques, dans la transmission. C’est frustrant. On aurait pu mieux faire. Il y a aussi un peu de fatigue. C’est notre 3e match en 6 jours. Si on ajoute tout ce qui se passe au club en ce moment, c’est pesant. On travaille bien à l’entraînement. Mais depuis plusieurs semaines, on vit une situation particulière (décès de Sala, ndlr). Ce n’est pas facile pour les garçons. Le groupe est touché. Il faut aussi savoir doser le travail tactique. On est fatigué de tout ce qui s’est passé. C’est une période très difficile. Mais il ne fait pas trouver d’excuses. Toutefois les garçons ont besoin de deux trois jours pour se reposer et je vais les leur donner. Hier encore il y avait de la tristesse. Il n’y a pas beaucoup de joie dans le groupe. Ce soir, c’était un match à six points. À un moment, on a enchaîné les victoires. Mais tout ce qu’on a fait pendant trois mois a été effacé au mercato. Il faut tout recommencer. On va le faire, il n’y a aucun problème avec les garçons ». Fab.P.

3

Le président de l’AS Monaco, Dmitry Rybolovlev, a assisté à la rencontre contre Nantes. À ses côtés au Stade Louis-II, son prochain vice-président directeur général : Oleg Petrov. Ce Russe de 55 ans va succéder dans les prochains jours à Vadim Vasilyev arrivé en 2013 à l’ASM. Son officialisation interviendra le 22 février, quand il aura été présenté au conseil d’administration du club.

Petrov va plonger ainsi dans un monde qu’il ne connaît pas vraiment mais qu’il apprécie beaucoup : le foot. Gardien de but dans sa jeunesse, il a amené cette passion pour le ballon dans chacune des entreprises internationales qu’il a côtoyées. Parce que le natif d’Oufa, ville d’un million d’habitants située entre Kazan et la frontière avec le Kazakhstan, est d’abord un homme d’affaires.

Il sait s’adapter

Sa rencontre avec le président Dmitry Rybolovlev date de 2001, quand il travaillait pour Uralkali. L’entreprise russe spécialisée dans la production et revente de potasse a fait la fortune du président de l’ASM qui avait repris le club en 2011.

Petrov était alors directeur des ventes et du marketing, et a depuis épaissi son CV au sein d’entreprises internationales comme Philips (Technologies), ou encore Alrosa leader mondial dans l’extraction diamantifère. Il était dernièrement impliqué dans l’industrie du cinéma aux USA. Diplomé de l’Academie de commandement militaire et de l’academie d’économie et de droit de Moscou, Oleg Petrov a en poche un diplôme d’interprète.

Il maîtrise le portugais et l’anglais. Le futur bras droit de Rybolovlev a également appris l’espagnol et le grec. Outils essentiels pour nouer des partenariats commerciaux au Brésil, en Chine ou encore en Inde. Son arrivée à Monaco marque un nouveau tournant dans l’organigramme du club. Habile dans les négociations, à l’aise dans la représentation, il ne devrait cependant pas s’exposer autant médiatiquement que Vadim Vasilyev. Ceux qui le côtoient lui reconnaissent une grande faculté d’adaptation.

Petrov va s’attacher dans un premier temps à prendre ses marques, et il ne serait pas étonnant de voir Dmitry Rybolovlev bien plus présent et impliqué au club que par le passé. L’avenir de Nicolas Holveck, directeur adjoint en charge de l’administratif depuis près de cinq ans, devrait se décider en début de semaine. Fidèle de Vadim Vasilyev, il était présent hier au stade, mais son départ est de plus en plus probable. Le club devrait donc se retrouver amputé d’un deuxième directeur adjoint après le départ de Bruno Skropeta. Il ne serait pas étonnant de voir ces postes être pourvus en interne à des personnes connaissant déjà bien le fonctionnement du club. Changer, c’est bien. Trop, c’est dangereux. Surtout qu’il est déjà l’heure en coulisses de penser à l’équipe de la saison prochaine.

Ballo-Touré à l’attaque : Monaco a retrouvé de la foi et des idées.
Ballo-Touré à l’attaque : Monaco a retrouvé de la foi et des idées. AFP
Gelson Martins, facile avec le ballon et intenable en un contre un. Du talent.
Gelson Martins, facile avec le ballon et intenable en un contre un. Du talent. AFP
Oleg Petrov, ici aux côtés du président Dmitry Rybolovlev, va succéder à Vadim Vasilyev.
Oleg Petrov, ici aux côtés du président Dmitry Rybolovlev, va succéder à Vadim Vasilyev. AFP
Fabregas.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.