Rubriques




Se connecter à

La Suzuki n°1 échappée loin devant après la nuit du Bol d’Or au Castellet

Débarrassée de ses principales rivales, toutes contraintes à l’abandon, la GSX-R 1000 n°1 du team Yoshimura SERT (Gregg Black-Xavier Siméon-Sylvain Guintoli) caracole en tête du double tour d’horloge varois ce dimanche matin.

Gil Léon Publié le 19/09/2021 à 07:17, mis à jour le 19/09/2021 à 08:13
Un boulevard s’est ouvert devant les roues de la Suzuki partie de la pole position. Photo Frank Muller

Au bout d’une longue nuit pluvieuse, le jour s’est levé sur un classement chamboulé au circuit Paul Ricard.

Si la Suzuki tenante du titre mondial garde plus que jamais les commandes, avec 13 tours d’avance, les autres machines de pointe ont toutes déposé les armes.

Avant le carillon de minuit, la Kawasaki n°11 de l’équipe varoise SRC (Jérémy Guarnoni-Erwan Nigon-David Checa) était tombée la première, moteur en rade. Même cause, même effet pour la BMW n°37 (Markus Reiterberger-Kenny Foray-Illya Mykhalchyk) elle aussi contrainte de baisser pavillon en soirée.

 

L’hécatombe se prolongera sous les averses nocturnes. Fin de partie pour la Honda n°5 du commando FCC TSR (Josh Hook-Mike Di Meglio-Yuki Takahashi) et la Yamaha n°7 du YART (Niccolo Canepa-Marvin Fritz-Karel Hanika) dont le moteur a explosé dans la ligne droite du Mistral.

En début de matinée, c’est une autre Yam’ qui figure en 2e position, celle de l’équipe privée Moto Ain cravachée notamment par l’ex-pilote MotoGP Randy de Puniet.

Incroyable mais vrai: cinq pensionnaires de la catégorie Superstock tirent ensuite les marrons du feu, dont la Kawa n°24 d’Anthony Loiseau, le Vidaubannais occupant une 3e place inespérée.

Pour connaître le verdict de cette 84e édition du Bol d’Or fertile en rebondissements, rendez-vous ce dimanche à 15h sous le damier de la délivrance.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.