“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

La société monégasque Venturi contrainte d'annuler son record de vitesse

Mis à jour le 17/09/2013 à 09:21 Publié le 17/09/2013 à 07:14
Gildo Pallanca-Pastor, patron de Venturi, et Nicolas Mauduit, directeur du bureau d'études de la marque automobile, devant l'étendue d'eau qui recouvre le désert de sel de Bonneville.

Gildo Pallanca-Pastor, patron de Venturi, et Nicolas Mauduit, directeur du bureau d'études de la marque automobile, devant l'étendue d'eau qui recouvre le désert de sel de Bonneville. DR Denis Boussard - Venturi Automobiles

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La société monégasque Venturi contrainte d'annuler son record de vitesse

La déception est énorme : en raison des orages qui se sont abattus sur le lac salé de Bonneville en Utah (USA), Gildo Pallanca-Pastor ne pourra pas lancer sa VBB-3 électrique à 500 km/h

La déception est énorme : en raison des orages qui se sont abattus sur le lac salé de Bonneville en Utah (USA), Gildo Pallanca-Pastor ne pourra pas lancer sa VBB-3 électrique à 500 km/h

Nous venons de passer deux ans à concevoir et construire le plus puissant véhicule électrique au monde. Il en faudra plus pour saper le moral ou altérer la détermination que nous avons, avec mon équipe, de mener à bien ce programme de records qui s'étend sur trois ans. »

Gildo Pallanca-Pastor ne pourra pas battre son propre record du monde de vitesse (495 km/h) avec la Venturi VBB-3.

La décision est tombée hier. Elle est définitive. La Fédération internationale automobile (FIA) et les organisateurs du programme de records de vitesse du Mike Cook's Bonneville Shootout ont décidé d'annuler la compétition.

En cause : les pluies torrentielles qui se sont abattues sur le lac salé de Bonneville (Utah, USA).

Les conditions météorologiques sur la région de Wendover ont été très mauvaises durant plus de dix jours. La piste dessinée dans le désert de sel est devenue impraticable. Par endroits, le niveau de l'eau était supérieur à 40 centimètres. « En dépit du retour du soleil, l'eau s'évacue désormais trop lentement pour disposer de conditions satisfaisantes pour la sécurité des pilotes et propices à la performance des véhicules », soulignait hier la marque Venturi.

« Le thermique, c'est has been »

Pour toute l'équipe de Venturi conduite par Gildo Pallanca-Pastor, la déception est immense. En août dernier, l'entrepreneur monégasque avait consacré ses vacances en famille à vivre parmi l'équipe pour veiller aux derniers réglages du véhicule. « C'est un lieu lunaire, une immensité blanche au milieu de nulle part, explique Gildo Pallanca-Pastor. Ici, on vit sans confort ni distraction. On déambule parmi des vieux routards, tous fous de vitesse. Moi, j'avais envie de leur dire :"Les gars, le thermique, c'est has been."»

Les tentatives des différents teams engagés devaient initialement se tenir du 12 au 16 septembre. Les organisateurs les avaient ensuite reportées du 18 au 22.

Les 3.000 CV sont restés au hangar

Jusqu'au dernier moment, ils y ont cru. Vendredi, ils expliquaient aux compétiteurs que la météo devait s'améliorer à partir de dimanche, les premiers tours de roues auraient pu débuter aujourd'hui et la compétition demain.

La Venturi VBB-3 de près de 3.000 CV et le team « Venturi Buckeye Bullet Racing » sont donc restés dans un hangar de la base aérienne désaffectée de Wendover située à quelques minutes du site de compétition.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.