“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La Juventus l'emporte

Mis à jour le 21/06/2018 à 05:10 Publié le 21/06/2018 à 05:10
Les Italiens ont donné une leçon de football dès les phases finales.

Les Italiens ont donné une leçon de football dès les phases finales. ASM

La Juventus l'emporte

Le club italien a remporté le 1er tournoi éco-responsable. Le format a plu aux huit équipes engagées et aux spectateurs

Toute première fois comporte son lot d'appréhension légitime. Celle du tournoi éco-responsable U12, organisé par l'AS Monaco et la ville de Cap-d'Ail le week-end dernier, a été une réussite à tous les niveaux. « Les clubs invités étaient ravis du format sportif et du niveau de la compétition, rapportait Jean-Luc Magnani, vice-président de l'association. Nous avons eu de la chance, les deux jours ont été ensoleillés ! »

Gilles Frasnetti, adjoint aux sports de Cap-d'Ail, complétait : « Ce fut une première édition exceptionnelle. Cela tend dans le sens que l'on voulait donner en signant la convention entre la ville, l'USCA et l'ASM en 2017. »

Surtout, le côté éco-responsable donné au tournoi a été parfaitement respecté : aucune bouteille d'eau n'a été repérée en bord terrain et les eco-cups ont pullulé en tribunes. Et avec le monde qu'il y a eu sur l'ensemble de la compétition, c'est forcément une bonne chose !

« Culture du beau football »

Les huit équipes engagées ont connu des fortunes diverses. L'AS Monaco et l'US Cap-d'Ail ont respectivement terminé 7e et 8e alors que, montant en puissance au fil des matchs, la Juventus Turin a inscrit son nom sur le palmarès. Leur 3e place en phase de groupe était un trompe-l'œil, les Italiens éliminant tour à tour l'Olympique Lyonnais et Villefranche-Saint-Jean-Beaulieu avant de disposer du FC Nantes en finale (2-0).

« Pour moi, il s'agissait des deux meilleures équipes du tournoi. L'on sent une maturité chez les jeunes de la Juventus qui a été déterminante sur la finale », analysait Jean-Luc Magnani, lorsque Gilles Frasnetti parlait de « culture du beau football ». La Juventus a donc de beaux jours devant elle… tout comme le tournoi, si l'on en croit le vice-président de l'association : « J'espère que l'on pourra remettre ça l'an prochain, surtout que plusieurs équipes ont déjà demandé à être de la partie… »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct