“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'international français Yoann Huget invite l'ASM Rugby à aller de l'avant

Mis à jour le 05/06/2018 à 05:22 Publié le 05/06/2018 à 05:22
Yoann Huget s'est montré extrêmement disponible avec les fans de rugby.

Yoann Huget s'est montré extrêmement disponible avec les fans de rugby. J.B.

L'international français Yoann Huget invite l'ASM Rugby à aller de l'avant

Lorsqu'il a fait son entrée dans le club house de l'ASM, samedi soir peu avant la finale du Top 14, tous les yeux étaient rivés sur lui.

Lorsqu'il a fait son entrée dans le club house de l'ASM, samedi soir peu avant la finale du Top 14, tous les yeux étaient rivés sur lui. Dans un grand sourire, l'imposant Yoann Huget (1,90 m, 96kg) a répondu aux sollicitations, signant des autographes et posant pour de nombreux selfies.

L'ailier du Stade Toulousain était le parrain de la 5e édition du Sothys Kids Cup, un tournoi de jeunes organisé le lendemain par l'ASM Rugby. « Cela faisait 2-3 ans que je devais l'être mais c'était malheureusement compliqué avec mes contraintes sportives, s'excuse l'international français (51 sélections). Je partais souvent en tournée mais j'avais promis à Thomas [Rique, le président de l'ASM Rugby, ndlr] que dès que j'avais l'opportunité de me déplacer en Principauté, je le ferai volontiers. »

Informé de la construction d'un stade pour l'ASM Rugby au Devens, l'Ariégeois évoquait également la situation sportive du club qui visera l'accession en Fédérale 3 la saison prochaine.

« La première étape est gagnée »

« Avant, l'ASM devait se déplacer pour jouer à domicile, c'était un réel problème. Je disais au président qu'il fallait que le club possède ses propres structures pour pouvoir se développer. La première étape est gagnée, maintenant il faut aller de l'avant en recrutant des joueurs d'expérience. »

Qui sait, peut-être que parmi les 600 jeunes rugbymen ayant participé au Sothys Kids Cup se trouvaient les futures têtes d'affiche d'un club qui ne cesse d'évoluer…


La suite du direct