Rubriques




Se connecter à

L'heure de vérité pour Monaco

Du côté de l'AS Monaco, guère le temps de savourer cette première place de la saison régulière, historique pour un promu.

Publié le 14/05/2016 à 05:03, mis à jour le 14/05/2016 à 05:03
Kirilo Fesenko : jouera, jouera pas ?
Kirilo Fesenko : jouera, jouera pas ? ASM Basket

Du côté de l'AS Monaco, guère le temps de savourer cette première place de la saison régulière, historique pour un promu. Dès demain soir, contre Nanterre à Gaston-Médecin (20 heures) c'est un autre combat qui attend l'ASM, et sans doute le plus difficile, celui des play-offs, la route obligée vers le titre de champion de France.

La formule, en elle-même, prête le flanc à tous les risques. Avec ce quart de finale au meilleur des trois manches (la demie et la finale se jouent au meilleur des 5), le droit à l'erreur est réduit à sa plus simple expression. En cas de défaite à la maison, il faut impérativement se rattraper deux jours plus tard dans la salle d'un adversaire surmotivé. Ou bien, se résoudre aux vacances anticipées...

 

Et puis, il y a l'adversaire, justement. En héritant de la JSF Nanterre, 8e de la saison régulière au terme d'une 34e journée complètement folle (défaite 121-120 de la JSF à Nancy après prolongation), l'ASM n'a pas été tellement servi par le sort. Nul n'a oublié le titre de champion enlevé par Nanterre en 2013 après avoir justement terminé 8e de la phase régulière. Seuls l'arrière Jérémy Nzeulie et le coach emblématique, Pascal Donnadieu, sont encore sous la tunique verte les témoins de cette épopée. Mais la JSF possède un roster et un savoir-faire propices à inquiéter n'importe qui (Campbell, Robinson, Riley, Lamb, Inverzinni à l'arrière, Mam'Jaith dans la peinture...). Les duels avec la Roca Team, cette saison, furent plutôt épiques. Victoire après prolongation de l'ASM à l'aller, succès au finish de Nanterre au retour, victoire de l'ASM dans les dernières secondes en Leaders Cup avec un shoot énorme de D.J. Cooper pris des 9 mètres... Difficile de dire qui a dominé l'autre. Pour Monaco, le débat est de savoir si le géant ukrainien Kirilo Fesenko (2,16m, 130 kilos) disputera son premier match dimanche avec la Roca Team. Son envergure impressionnante, sa forme (12,8 points, 8,7 rebonds avec Cantu cette saison), son passé NBA (6 saisons) plaident en sa faveur. Le problème de son intégration rapide, pour un match aussi important, représente l'autre côté de la médaille, sachant que l'ASM devra sacrifier l'un de ses étrangers pour respecter le quota des cinq non-JFL. « Nous déciderons au dernier moment. Kirilo s'entraîne avec nous, tout se passe bien », glisse le coach Zvezdan Mitrovic.

Un petit mystère de gardé entre deux équipes qui se préparent au gros duel.

Uter - Jaiteh : retrouvailles demain soir.	(Ph. J.F.O)
Uter - Jaiteh : retrouvailles demain soir. (Ph. J.F.O)

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.