“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L'Everest en moins de 17 heures

Mis à jour le 25/05/2016 à 05:01 Publié le 25/05/2016 à 05:01
Valerio Zamboni au cours de son défi disputé samedi entre Cap-d'Ail et La Turbie. Jusqu'au bout de l'effort !	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'Everest en moins de 17 heures

Valerio Zamboni, l'insatiable chef d'entreprise monégasque, s'est lancé un nouveau challenge dans la discipline la plus extrême du cyclisme : l'ultracycling.

Amateurs, s'abstenir ! Il s'agit cette fois-ci de parcourir sans interruption un dénivelé équivalent à l'altitude de l'Everest, la plus haute montagne du monde.

Pour notre athlète, il s'agira de faire l'ascension jusqu'à La Turbie puis redescendre à Cap-d'Ail autant de fois que nécessaire pour atteindre cet objectif de 8 848 m. Le challenge, venu d'Australie et initié par le fondateur du club Hells 500, Andy Van Bergen, met au défi les cyclistes les plus résistants et les plus intrépides, à maintenir leur effort malgré le caractère aliénant et répétitif du parcours.

Six Ventoux

Aucun repos ni temps mort n'est autorisé et l'ascension doit être effectuée jusqu'à l'objectif final. La distance à parcourir est l'équivalent de six fois le Mont Ventoux ou 330 fois le pont de Key Biscayne aux Etats-Unis. Cette initiative est aussi une ultime préparation pour la Race Across America qui se déroulera en juin.

Valerio Zamboni a finalement parcouru une ascension totale de 8 900 m, dépassant de peu l'altitude de l'Everest, en moins de 17 heures. Malgré la difficulté et l'intensité croissantes tour après tour, le challenge était donc parfaitement réussi. Impressionnant…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.