“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

L'Etat donne les moyens à l'ASM d'être ambassadeur

Mis à jour le 01/11/2016 à 05:04 Publié le 01/11/2016 à 05:04
Serge Telle, le ministre d'Etat, et Vadim Vasilyev, le vice-président, directeur général de l'AS Monaco, lors de la présentation de cette convention. Avec les maillots de deux joueurs formés au club.

Serge Telle, le ministre d'Etat, et Vadim Vasilyev, le vice-président, directeur général de l'AS Monaco, lors de la présentation de cette convention. Avec les maillots de deux joueurs formés au club. N.H.-F.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'Etat donne les moyens à l'ASM d'être ambassadeur

Une convention formalise les liens entre le gouvernement et le club. L'idée, entre autres, se servir de l'image du club pour « faire rayonner le nom de Monaco dans le monde entier »

Participer au rayonnement de la Principauté à travers l'image du club ». C'est l'un des objectifs de la convention de partenariat signée entre le gouvernement et l'AS Monaco.

« Une partie des crédits initialement prévus pour la campagne de communication institutionnelle », va être allouée à ce partenariat. Une somme d'1,5 millions d'euros - le budget global du club en compte160 - pour la saison 2016-2017. Histoire de contribuer « à toutes les actions de communication et de relations publiques du club ». De quoi, notamment, «permettre à l'équipe de véhiculer le message "Monaco"».

« Resserrer des liens qui sont déjà très étroits »

C'est, selon Serge Telle, le ministre d'Etat, « simplement une façon de resserrer des liens qui sont déjà très étroits entre le club et le gouvernement princier, et la Principauté ». Parce que « Monaco, c'est aussi son équipe de football ». Il s'agit, par exemple, de s'appuyer sur la force de frappe digitale du club, notamment ses plus de 5 millions de fans sur les réseaux sociaux. Et puis les déplacements en Europe, les audiences TV... sont autant de manières de « faire rayonner le nom de Monaco dans le monde entier », explique Vadim Vasilyev, le vice-président, directeur général du club. L'AS Monaco a d'ailleurs lancé une nouvelle plateforme en ligne, MyMonaco(1), dédiée à la Principauté, permettant de découvrir ses quartiers, leur histoire...

Des actions à Monaco

Mettre en avant le nom « Monaco » bénéficie aussi au club. S'appuyer sur la Principauté est parlant, notamment sur certains marchés comme la Chine.

Voilà pour l'international. Il y a aussi les actions menées ici. Vadim Vasilyev évoque le soutien du club à Fight Aids Monaco, à l'AMADE-Monaco et la Croix Rouge Monégasque. Les billets gratuits pour les scolaires de Monaco. Les opérations dans les écoles, comme avec Valère Germain, qui vont se reproduire. Parce que le partenariat permet aussi de travailler sur les valeurs du sport. Et donc de faire passer des messages. Toujours en se servant de l'image du club.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.