“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'ASM s'embourbe

Mis à jour le 03/10/2018 à 05:10 Publié le 03/10/2018 à 05:09
Opposés au Stade Laurentin, les joueurs de Johann Boscher ont encaissé leur troisième défaite d'affilée, samedi soir sur leur parquet (65-79).

Opposés au Stade Laurentin, les joueurs de Johann Boscher ont encaissé leur troisième défaite d'affilée, samedi soir sur leur parquet (65-79). J.B.

L'ASM s'embourbe

Les maux de tête se sont amplifiés pour l'ASM Basket (NM3), samedi soir, après une nouvelle défaite en championnat.

Les maux de tête se sont amplifiés pour l'ASM Basket (NM3), samedi soir, après une nouvelle défaite en championnat.

Malgré une belle réaction d'orgueil dans le QT2, les Monégasques n'ont pas inquiété outre mesure le Stade Laurentin qui a pris le large après la mi-temps (65-79). « C'est dommage de laisser autant de points sur les deux dernières semaines, regrettait Johann Boscher, l'entraîneur asémiste. Plus ça va et moins on a d'excuses. On avait du mal à avoir le groupe en entier lors des précédents matchs, mais là, on s'aperçoit qu'on est un peu juste physiquement. C'est vraiment embêtant. Normalement, on devrait jouer vite. »

Complètement dépassés dans le QT3

Emmenés par Anthony Christophe (21 points samedi soir), ancien professionnel passé notamment par Hyères-Toulon, ses joueurs ne sont pas parvenus à reproduire leur bon début de partie (19-17, 10').

Ils ont montré un esprit de révolte, parvenant à revenir d'un éclat pris dès l'entame du QT2 (avec 12 points encaissés consécutivement) et à rentrer aux vestiaires avec un écart d'une petite unité. Mais le scénario se répétait, la réaction monégasque en moins.

Et le Stade Laurentin de s'amuser à longue distance et de prendre un avantage définitif sur l'ASM Basket. « On savait que l'on aurait du mal à attaquer de la zone. Le problème, c'est qu'il faut défendre fort et se projeter rapidement vers l'avant pour éviter cela. On en revient à l'analyse de départ, on manque de jambes pour créer du rythme », concluait Johann Boscher. Dernière de NM3, son équipe devra montrer un tout autre visage le 13 octobre à Annonay (Ardèche).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct