“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

L'ASM n'a pas eu de pitié pour Montpellier

Mis à jour le 08/12/2016 à 05:10 Publié le 08/12/2016 à 05:10
Olivier Tuso, le coach de l'équipe première de l'ASM, peut être fier du parcours accompli depuis le début de saison.

Olivier Tuso, le coach de l'équipe première de l'ASM, peut être fier du parcours accompli depuis le début de saison. A. Colman

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'ASM n'a pas eu de pitié pour Montpellier

L'ASM s'est offert une victoire sans appel et avec la manière à Montpellier samedi dernier sur le score de 61 à 100.

L'ASM s'est offert une victoire sans appel et avec la manière à Montpellier samedi dernier sur le score de 61 à 100. Un feu d'artifice offensif qui est venu gommer la désillusion du dernier match perdu dans des conditions impossibles et qui rappelle que l'équipe fait bien partie des grosses écuries cette année.

Malgré la volonté de laisser Carine Paul au repos, elle qui revient tout juste de blessure, les filles ont démontré une nouvelle fois toutes leurs qualités. En dépit des tentatives du coach adverse avec les changements défensifs, rien ne pouvait résister aux Roca Girls. Le jeu collectif aussi bien sur défense individuelle que sur zone a régalé le public. C'est un jeu tout en mouvement et en lecture qu'ont su pratiquer les joueuses samedi, l'équilibre de l'équipe étant clairement une arme importante.

Le dernier match de cette année se déroulera samedi prochain à domicile contre le Cavigal. Une dernière occasion de venir nombreux les encourager.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.