Rubriques




Se connecter à

L'ASM et le Magic d'Orlando partenaires de jeux… vidéos

L'AS Monaco annonce « un partenariat inédit » entre foot et basket sur le terrain du digital et espère développer son image en Amérique du Nord grâce à la « prestigieuse » franchise NBA

Thomas MICHEL Publié le 25/08/2018 à 05:11, mis à jour le 25/08/2018 à 05:11
Le défenseur de l'ASM Jemerson se rêve en joueur de NBA au Magic d'Orlando dans un clip promotionnel.
Le défenseur de l'ASM Jemerson se rêve en joueur de NBA au Magic d'Orlando dans un clip promotionnel. ASM

Au lendemain de la victoire de la France en Coupe du monde, Antoine Griezmann, fan de la première heure de NBA, avait profité de ses vacances pour faire le buzz à Miami. Avec la complicité des dirigeants de la franchise floridienne de basket, l'attaquant des Bleus avait alors fait croire à son transfert au Miami Heat, postant notamment des photos de lui devant un casier de vestiaire à son nom…

Cette fois, pas de fake news derrière le cliché de l'AS Monaco montrant Jemerson dans un maillot du Magic d'Orlando, ballon orange entre les mains. Non le défenseur brésilien ne se lance pas dans une improbable reconversion, mais les deux entités vont bien allier leurs forces sur le terrain… du digital.

Une audience plus large

 

Le club de foot de la Principauté et la franchise floridienne de NBA viennent en effet d'annoncer la signature d'un partenariat eSports. Une « association inédite » par laquelle les nouveaux alliés entendent « offrir à leur communauté un contenu spécifique et enrichi, de fortes interactions entre leurs eSportifs professionnels tout en accompagnant les deux entités dans leur croissance sur le digital et le développement de visibilité et de revenus ».

« Nous nous réjouissons de débuter ce partenariat unique avec l'AS Monaco, et de ce qu'il permettra à chacun d'accomplir sur le digital, déclare Michael Forde, directeur des ventes des Orlando Magic. C'est aussi une fantastique opportunité pour nos deux entités de toucher une audience plus large à l'international. C'est un partenariat bénéfique pour tout le monde. »

À défaut de parvenir à remplir son stade chaque week-end, l'AS Monaco a en effet su, ces dernières années, diversifier son image pour conquérir des fans à travers le monde.

Une stratégie mondiale

En 2015, peu après les recrutements très médiatiques des Colombiens Falcao et James Rodriguez, ou encore des Portugais Ricardo Carvalho et João Moutinho, l'ASM avait ainsi couplé ses stratégies sportive et marketing par la signature d'un partenariat digital avec le club brésilien du Cruzeiro FC. Objectif : doper son image sur le continent sud-américain, plus particulièrement auprès de la communauté lusophone.

L'ASM comptabilise aujourd'hui plus de 8 millions de fans sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram). Une communauté qui pourrait même exploser puisqu'en marge du dernier Trophée des Champions, joué à Shenzen (Chine), le club a annoncé son arrivée sur les trois plus gros réseaux sociaux asiatiques (Weibo, Toutiao et Dongqiudi).

 

Un statut de pionnier

2017 a également vu la naissance du team AS Monaco eSports. L'équipe compte dix joueurs professionnels engagés dans des Ligues dédiées aux jeux vidéos PES [un partenariat avec Konami a été signé au cœur de cet été 2018, ndlr], Rocket League, GT Sports et NBA 2K. Tiens, tiens, du basket…

Responsable de la section digitale de l'AS Monaco, Jean-Philippe Dubois explique ainsi le but du partenariat avec le Magic d'Orlando. Proposer aux fans de l'ASM une ouverture sur la culture US du gaming et une expérience d'un nouveau genre, mais aussi « développer son image en Amérique du Nord, créer un contenu innovant et proposer des activations pour nos fans respectifs. Ce partenariat est dans la continuité de la stratégie digitale du club, qui en fait un club pionnier et marquant ».

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.