Rubriques




Se connecter à

L'ASM en patron Bilan des mondiaux à Plovdiv

Arrivé cet été, Maher Daly a vécu une bonne première sur le banc de l'ASM Handball, samedi à l'Espace Saint-Antoine.

J.B.J.B. Publié le 19/09/2018 à 05:10, mis à jour le 19/09/2018 à 05:10
Malgré une petite frayeur dans les dernières minutes, les Monégasques n'ont pas tremblé samedi soir face à Aix (37-32).
Malgré une petite frayeur dans les dernières minutes, les Monégasques n'ont pas tremblé samedi soir face à Aix (37-32). J.B.

Arrivé cet été, Maher Daly a vécu une bonne première sur le banc de l'ASM Handball, samedi à l'Espace Saint-Antoine. Ses protégés ont démarré le match pied au plancher face à Aix, puis ont tenu le score, démarrant de la meilleure des manières leur saison (37-32).

« Je suis content du rendement de mes joueurs. On a fait trois bonnes séances cette semaine et, comme je leur ai dit, on est récompensé le week-end », savourait le nouvel entraîneur asémiste.

Le duel entre Cottarre (12 buts) et Gaudin (10 buts) a longtemps fait rage, les deux artificiers étant respectivement bien aidés par leurs lieutenants Claire et Porte (10 réalisations chacun). Puis, alors que le PAUC se montrait menaçant en fin de rencontre, Arches, qui suppléait Breemeersch (solide samedi soir), a revêtu son costume de sauveur. Deux énormes parades devant Gaudin, champion du monde U19 en 2017 avec la France, et le gardien monégasque permettait à son équipe de conserver son écart, puis de l'accroître (37-32).

 

« Ce qui m'a plu, c'est que l'on n'a pas paniqué lorsqu'Aix est revenu à un but, analysait Maher Daly. On a su gérer et c'est la force de mon groupe. Quant à Arches, c'est un bon guerrier. Il montre de très bonnes qualités. » À noter qu'un certain Florent Manaudou, champion olympique à Londres en 2012 sur 50 m nage libre, a joué quelques minutes sous le maillot provençal.

Les championnats du monde de rivière à Plovdiv ont rendu leur verdict. Deux rameurs de la Société nautique y ont participé. Daniel Fauché, l'entraîneur général de la SNM, tire le bilan.

Quentin Antognelli (Monaco) - skiff olympique : blessure en demi-finale C/D

« Quentin a prouvé qu'il était capable d'être dans les meilleurs. Il fait un très bon début de compétition, qui le place presque parmi les 12 meilleurs du monde. Sa deuxième course est en demi-teinte, suite à quoi il ne pouvait se classer que de la 13e à la 24e place en fonction des résultats des demi-finales C et D. Lors des éliminatoires, il bat même le représentant français qui, en finale, se classe 15e. Avant la compétition, j'aurais signé pour une telle performance ! Malheureusement, Quentin se blesse en pleine course. Suivant la nature de sa blessure, cela pourrait remettre en cause sa participation aux championnats du monde en mer à Victoria, dans trois semaines… »

Julien Hardi (France) - skiff para-olympique PR1 : 10e

« Il a progressé techniquement de manière assez exceptionnelle lors du stage d'avant-compétition. À Plovdiv, il fait de belles courses, faisant jeu égal avec des types qui rament depuis dix ans ! C'est très intéressant. Julien manque encore d'efficacité et de foncier. Le bon point, c'est qu'il a commencé l'aviron en février dernier et ne s'entraîne comme un rameur de haut niveau que depuis quelques mois. Sa marge de progression est exceptionnelle, comparée à ses concurrents qui ont déjà plusieurs années d'expérience. Son prochain objectif, c'est de passer sous les dix minutes en course. »

	(DR)
(DR)

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.