“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'ASM Athlétisme en fête pour la reprise

Mis à jour le 15/09/2017 à 05:20 Publié le 15/09/2017 à 05:20
« Cette année, on a 448 licenciés, c'est la première fois qu'on dépasse la barre des 400 ! », s'enthousiasme l'un des coachs, Jacques Candusso.

« Cette année, on a 448 licenciés, c'est la première fois qu'on dépasse la barre des 400 ! », s'enthousiasme l'un des coachs, Jacques Candusso. J.-S.G.-A.

L'ASM Athlétisme en fête pour la reprise

Deux athlètes honorés, un nouveau bus et toujours plus de licenciés… L'AS Monaco Athlétisme marquait de belle manière son retour à l'entraînement, mercredi dernier

Des dizaines et des dizaines d'athlètes répétant inlassablement les efforts sur les pistes du stade Louis-II… L'AS Monaco Athlétisme reprenait le chemin de l'entraînement mercredi dernier. « Cet après-midi, il y avait déjà 95 jeunes à l'école d'athlétisme, explique Alain Leclercq, président de la section. Ça fait toujours plaisir de voir un tel engouement à Monaco. »

Jacques Candusso, un des entraîneurs, lui emboîte le pas : « Cette année, on a 448 licenciés, c'est la première fois qu'on dépasse la barre des 400 ! Depuis quatre ans, c'est en constante augmentation. Il y a une nouvelle génération d'entraîneurs qui arrive et les athlètes sont plus encadrés. » Une bonne nouvelle qui s'ajoute à d'autres raisons de fêter ce retour sur les pistes.

Deux jeunes athlètes honorés…

À la fin de ce premier entraînement, tous les athlètes se réunissent autour d'un buffet et d'une petite télévision. Débute alors une compilation de trois minutes sur la très belle saison de Téo Andant pour sa première année junior.

Record de France du 400 m cadets indoor (48''05), deux titres de champion de France du 400 m junior (47''83 et 47''85), médaille d'or aux Jeux des Petits États sur 400 m (47''52), meilleure performance française de la saison (47''05) au cours des championnats d'Europe juniors à Grosseto, où il remporte également une médaille d'argent sur 4x400m (46''23 en deuxième relayeur)…

Le Français de 18 ans a vécu de grands moments. « La saison de Téo est la meilleure jamais réalisée par un athlète de Monaco. C'est du jamais vu depuis notre création en 1924, retrace fièrement son entraîneur Jacques Candusso. À 18 ans, il a réalisé la troisième performance de toute l'histoire des JPEE en senior… Il est bien entouré, que ce soit par ses parents, ses partenaires ou encore la Fondation Flaujac et les ostéopathes, kinés, etc. » Compétiteur dans l'âme, le principal intéressé préfère s'appuyer sur les accrocs de sa saison pour réaliser ses prochains objectifs : « Ce sont les résultats de beaucoup d'heures passées à l'entraînement, de souffrances et de sacrifices. Ce n'est que du bonheur même si ma saison n'a pas été parfaite. Je voulais faire un chrono sous les 46 secondes et atteindre la finale des championnats d'Europe. Je reste sur ma faim mais ce n'est que partie remise, je vais essayer de battre d'autres records en 2018. »

Pas en reste, Quentin Succo a également brillé sous les couleurs monégasques dans une saison où il s'est classé à la quatrième place aux championnats de France de course en montagne, a remporté le bronze par équipe en juniors aux championnats d'Europe de course en montagne et a terminé à une très belle deuxième place au championnat de France du kilomètre vertical. « C'était une année assez exceptionnelle. C'est très bizarre comme sensation d'avoir tout le club derrière nous… Fêter ça avec tout le monde, c'est vraiment génial », sourit-il.

… un nouveau bus fêté !

Entraîné par Didier Boinon et entamant sa deuxième année de classe préparatoire aux grandes écoles de commerce, le Français de 19 ans s'attend à un emploi du temps chargé : « L'an dernier, c'était déjà compliqué. Là, c'est l'année des concours donc ce sera encore plus dur de s'entraîner. Je passe en première année espoir. La concurrence sera rude mais pourquoi pas de belles surprises ? J'espère m'entraîner deux fois par semaine, ce serait vraiment bien ».

Pour permettre à ses athlètes de réaliser de telles performances dans le futur, l'AS Monaco Athlétisme s'est doté d'un nouveau mini-bus. Il faut dire que l'ancien commençait à dater et les 120 000 km affichés au compteur incitaient au changement. « Nous avons eu la surprise d'avoir cette subvention partielle de la mairie qui nous a permis cet achat. Nous remercions la mairie, le gouvernement mais aussi l'AS Monaco… Il nous servira pour tous les déplacements », ajoute le président. Tous les voyants sont donc au vert pour démarrer une nouvelle saison !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct