“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'AS Monaco joue gros

Mis à jour le 27/12/2018 à 05:08 Publié le 27/12/2018 à 05:08
Sergii Gladyr a déjà remporté 3 fois la Leaders Cup. Il a envie d'y retourner.	(Ph. J.-F. Ottonello)

L'AS Monaco joue gros

Entre une JL Bourg qui, comme la saison passée, s'invite à la table des grands, et une AS Monaco modifiée et renforcée, avide de rattraper le temps perdu, le choc des ambitions est évident.

Entre une JL Bourg qui, comme la saison passée, s'invite à la table des grands, et une AS Monaco modifiée et renforcée, avide de rattraper le temps perdu, le choc des ambitions est évident.

En cas de victoire dans l'Ain, la Roca Team rattraperait la JL au classement. La Roca Team signerait une 3e victoire d'affilée (après Dijon, Strasbourg) et donnerait un gros crédit à son pari du moment, une qualification in extremis pour la Leaders Cup de Disney (soit terminer dans les 8 premiers de la phase aller).

En cas de défaite, l'ASM pourrait quasiment dire adieu à Mickey et laisserait la voie à la ''Jeu'' pour une 2e qualification d'affilée.

« La Leaders Cup, on l'a gagnée trois fois, ce serait une grosse déception de ne pas y être. On sait que l'on n'a plus le droit à l'erreur », admet Sergii Gladyr, le shooteur ukrainien, dont le retour a fait beaucoup de bien à l'ASM, de même que l'apport d'Eric Buckner.

« Eric protège le cercle avec force, il rend la tâche des adversaires plus compliquée. Il est aussi très disponible en attaque, glisse le natif de Mykolaïv. On connaît bien cette équipe de Bourg. Ce sera à nous de casser leur rythme. Et de surveiller certains joueurs un peu plus que d'autres ». Le quinté formé par le puissant Ndoye (2,11m), le MVP 2018 (Peacock, revenu après une blessure), le meneur-shooteur Garrett Sim, l'ancien monégasque Zack Wright et Ulmer, l'ailier US, représente 80% des points marqués par la JL.

Du côté de l'ASM, bonne nouvelle avec le retour de Yak Ouattara, remis de sa contusion. Georgi Joseph (genou) reste incertain, mais Sasa Filipovski retrouve une rotation de plus en plus intéressante.

ça peut basculer à l'Ekinox...


La suite du direct