“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L'AS Monaco II trop fébrile

Mis à jour le 22/04/2018 à 05:08 Publié le 22/04/2018 à 05:08
Pour son retour, Jordi Mboula, malgré un but en fin de match, a assez peu pesé hier en attaque.

Pour son retour, Jordi Mboula, malgré un but en fin de match, a assez peu pesé hier en attaque. Michael Alesi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'AS Monaco II trop fébrile

Plombé par des erreurs défensives, l'ASM n'est jamais parvenue à rattraper son retard contre Colomiers, hier au stade Louis-II.

Plombé par des erreurs défensives, l'ASM n'est jamais parvenue à rattraper son retard contre Colomiers, hier au stade Louis-II.

La réserve monégasque partageait un point commun avec son adversaire : les deux formations n'avaient plus gagné depuis le 10 mars. De l'histoire ancienne pour Colomiers, vainqueur hier après-midi (2-3).

Orphelin de son meilleur buteur Sylla, Monaco enregistrait le retour de Mboula. La prestation discrète de l'Espagnol, sauvée par un but tardif (2-3, 90'), n'a rien changé et la série négative perdure. « Nous avions débuté avec des intentions louables dans le jeu mais nous avons encore fait des erreurs évitables, regrettait David Bechkoura. Nous ne pouvons pas être satisfaits de ce que l'on voit depuis quelques semaines. »

On connaissait les actuelles lacunes offensives côté ASM, mais la rencontre a mis en évidence une défense souvent aux abois. Fernandez désertait sa cage et Ouhafsa le surprenait à 30 mètres (0-1, 15'), puis le portier repoussait une frappe dans l'axe reprise par Fichten (1-3, 60'). Le flanc gauche a également éprouvé de grandes difficultés, toutes les réalisations columérines partant de ce côté. « J'ai moins de choix en défense, faisait remarquer l'entraîneur. L'équipe est différente chaque week-end donc ce n'est pas facile, mais il y a également un peu trop de laisser-aller. »

Un manque de rigueur apparent : 90 secondes après l'égalisation signée Bongiovanni (1-1, 20'), les Haut-Garonnais repassaient déjà devant… Les Monégasques ont eu des occasions pour revenir (28', 45', 53'), mais cette défaite a rappelé le manque criant d'un buteur, en l'absence de Sylla. Tout le contraire de Colomiers, hier. J.B.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.