“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L’AS Monaco II s’impose au finish

Mis à jour le 09/02/2020 à 11:02 Publié le 09/02/2020 à 11:02

L’AS Monaco II s’impose au finish

C’était un match fermé où les occasions ont été très rares.

C’était un match fermé où les occasions ont été très rares. Les deux équipes étaient certainement crispées à l’idée de ne pas perdre cette rencontre capitale pour le maintien.

Et à ce petit jeu-là, c’est Monaco qui en sort gagnant. Mais que ce fut dur, et pas tant mérité que ça.

Lors du premier acte, les hommes de David Bechkoura ont mis le pied sur le ballon, sans pour autant se montrer très dangereux. Un peu comme tout le reste de la rencontre.

A l’exception d’une tête de Maes, seul au point de penalty, qui s’est envolée au-dessus des cages adverses (18’), il n’y a rien eu à signaler au cours de ces 45 premières minutes.

Changement de décor d’entrée de deuxième période avec une équipe visiteuse de Hyères bien plus entreprenante.

Les locaux ne voient plus le ballon, pendant que leurs adversaires font le siège dans leur surface. Et c’est logiquement, sur une accélération de Kakiamosiko, accroché dans la surface, que les Varois vont obtenir un penalty (67’). C’est le moment choisi par Théo Louis, le gardien monégasque, pour détourner la frappe adverse et maintenir son équipe à flot.

Après ça, alors qu’on se dirige tout droit vers un score nul et vierge, Romain Faivre, rentré en cours de seconde période, libère son équipe en coupant parfaitement un centre au premier poteau (90’).

Pas la plus belle des victoires, mais qu’elle fait du bien !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.