“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

L'AS Monaco II par KO

Mis à jour le 18/02/2018 à 05:11 Publié le 18/02/2018 à 05:11
Les Monégasques (ci-dessus Ibrahima Diallo) ont dû être patients mais ont finalement trouvé la faille dans le brouillard de La Turbie.

Les Monégasques (ci-dessus Ibrahima Diallo) ont dû être patients mais ont finalement trouvé la faille dans le brouillard de La Turbie. Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'AS Monaco II par KO

Cela n'a pas été une démonstration comme à Tarbes trois jours plus tôt (0-4), mais les Monégasques ont fait flancher le Stade Bordelais (3-1), hier.

Cela n'a pas été une démonstration comme à Tarbes trois jours plus tôt (0-4), mais les Monégasques ont fait flancher le Stade Bordelais (3-1), hier. Les Girondins, qui comptaient notamment dans leurs rangs les anciens pros Valverde et Ducasse, ont longtemps proposé une solide adversité puis les jambes sont devenues plus lourdes... Sur un centre en retrait de Sylla, un défenseur dégageait sur Serrano qui n'avait plus qu'à conclure (1-0, 60'). « L'objectif était d'enchaîner deux victoires. On a fait notre jeu en espérant que, physiquement, l'adversaire baisserait le pied », assurait David Bechkoura, l'entraîneur asémiste.

Il n'y a pas que le match qui a tardé à rendre son verdict final. Il a d'abord fallu décider de la tenue de la rencontre tant le brouillard épais s'installait à La Turbie avant le coup d'envoi. Démarrant finalement avec dix minutes de retard, la première mi-temps s'est déroulée sur un rythme assez monotone.

La première action intervenait à la cinquième minute mais Bahassa dévissait complètement. Ensuite, plus rien, hormis une frappe d'Etienne facilement captée (47'). Seul le brouillard continuait de jouer avec les nerfs.

La seconde période repartait sur le même rythme jusqu'à l'ouverture du score du latéral gauche. Epailly lui emboîtait le pas, après avoir dribblé le portier adverse (2-0, 68'). D'une reprise en pleine course, le visiteur Valla redonnait espoir à son équipe (2-1, 75') mais Sylla mettait fin au suspense (3-1, 84'), assurant à l'ASM II un deuxième succès d'affilée.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.