“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L'AS Monaco II dans le ton

Mis à jour le 29/10/2017 à 05:12 Publié le 29/10/2017 à 05:12
Les joueurs de la principauté ont su trouver la faille dans la défense toulonnaise.

Les joueurs de la principauté ont su trouver la faille dans la défense toulonnaise. Michael Alesi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'AS Monaco II dans le ton

La réserve monégasque a disposé du SC Toulon (2-0) hier soir et reste au contact du podium

Il leur aura fallu vingt minutes pour se lancer. Timides dans le jeu malgré une première occasion de Moussa Sylla (3'), les Monégasques subissaient le pressing instauré par les Toulonnais. Vingt minutes durant lesquelles le ballon a passé plus de temps dans les pieds du gardien asémiste, Emmanuel Mifsud, que dans la surface adverse !

Opposé à une défense ultra-compacte de Toulon, Monaco s'essayait d'abord aux tirs lointains, comme ce fut le cas pour Ibrahima Diallo (24'). Puis, les brèches au milieu de terrain aidant, Moussa Sylla faisait parler sa percussion. Servi par Kevin Appin, le virevoltant ailier voyait sa frappe mal repoussée par la défense adverse, pour le plus grand plaisir de Yoann Etienne (1-0, 29'). Le plus dur était fait pour les joueurs de David Bechkoura. « Quand on a commencé à jouer simple et a trouvé des opportunités, cela a été beaucoup plus facile pour nous », analysait l'entraîneur monégasque.

Complètement éteints par ce but, les Toulonnais assistaient, impuissants, à une inspiration lumineuse. Excentré côté droit, Franck Irie lobait impeccablement le gardien, son ballon redescendant dans la lucarne opposée (2-0, 41').

Au retour des vestiaires, les Varois se montraient pressants avec, tour à tour, un poteau de Ryan Adim (49') et une belle parade d'Emmanuel Mifsud à bout portant (62'). Mais l'énervement d'un de leurs joueurs allait définitivement les enterrer. Le carton jaune adressé à Anthony Ouasfane se transformait en rouge après avoir adressé quelques mots doux à l'arbitre (66').

Les Monégasques auraient pu aggraver le score mais Adrien Bongiovanni se montrait imprécis dans la finition (70', 73', 78', 82'). Qu'importe, Monaco II s'imposait face aux troisièmes du championnat, revenant à un point de ces derniers. « On aurait pu faire un match encore plus abouti en concrétisant toutes ces actions mais je suis content du contenu, c'est une belle réussite, lançait David Bechkoura. On ne reste pas focalisé sur le classement, mais ça donne de la valeur aux efforts consentis. » J.B.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.